Bonbonnes de gaz dans un immeuble à Paris : trois personnes mises en examen

DirectLCI
ENQUÊTE – Déférés devant le juge vendredi, trois individus ont été mis en examen et placés en détention provisoire dans la soirée, a-t-on appris de source judiciaire. Ils sont impliqués dans l’attentat manqué de la rue Chanez dans le XVIe arrondissement de Paris. Trois bonbonnes de gaz et reliées à un dispositif de mise à feu ont été découvertes la semaine dernière.

L’enquête avance dans l’attentat raté du 31 rue Chanez à Paris (XVIe arrondissement). Au lendemain de la conférence de presse tenue par le procureur de Paris, François Molins, LCI a appris que les trois personnes déférées vendredi ont été mises en examen et placées en détention provisoire dans la soirée. Trois autres avaient été relâchées sans poursuite un peu plus tôt.


Amine A., son cousin Sami B., et Aymen B., âgés de 28 à 30 ans, ont été interpellés lundi soir. L'ADN de ce dernier, fiché S comme Amine A., a été identifié sur le jerricane, des seaux et des sacs de gravats.  


Les enquêteurs restent toujours circonspects quant à l'adresse ciblée. "Un immeuble d'habitation situé rue Chanez dans le XVIe arrondissement de Paris a fait l'objet d'une tentative d'attentat dont les conséquences humaines et matérielles auraient pu être dramatiques sans que l'on sache à ce stade les raisons pour lesquelles cet immeuble a pu être pris pour cible", a indiqué le procureur lors d'un point presse. "Il n'y a pas d'explication logique et définitive."

Quatre bonbonnes de gaz reliées à un dispositif de mise à feu par téléphone ont été découvertes dans le hall de l’immeuble par un habitant, dans la nuit de vendredi à samedi dernier. De l'essence avait été dispersée autour.


Une enquête a été ouverte pour tentative d'assassinat en bande organisée en liaison avec une entreprise terroriste, tentative de destruction par un moyen dangereux en liaison avec une entreprise terroriste, détention et transport d'engins explosifs en bande organisée en liaison avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroristes en vue de la préparation d'un ou plusieurs crimes d'atteinte aux personnes. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter