Bonbonnes de gaz retrouvées à Paris : une sixième personne en garde à vue

Bonbonnes de gaz retrouvées à Paris : une sixième personne en garde à vue
FAITS DIVERS

ENQUÊTE - Selon une source judiciaire à LCI, une sixième personne a été placée ce mercredi soir en garde à vue dans l'enquête ouverte à la suite de la découverte de bonbonnes de gaz équipées d'un dispositif de mise en feu dans le XVIe arrondissement de Paris.

Cinq personnes avaient été interpellées lundi par les services antiterroristes après la découverte, samedi matin dans un immeuble du XVIe arrondissement de Paris, de plusieurs bonbonnes de gaz avec un dispositif de mise en feu. Elles sont désormais six à être entendues par les enquêteurs : selon une source judiciaire à LCI, une sixième personne a été placée en garde à vue ce mercredi soir.

Le principal suspect fiché S

C'est une empreinte retrouvée sur une des bouteilles de gaz qui avait permis aux enquêteurs de remonter jusqu'à l'un des suspects, fiché au FSPRT (Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste) et par ailleurs connu pour des faits de droit commun de vol et de violences. Les quatre personnes placées lundi en garde à vue gravitent dans son entourage.

Toute l'info sur

Le 20h

Lire aussi

En vidéo

Bonbonnes de gaz : un attentat raté dont le mobile reste inconnu

Pour rappel, samedi matin, un habitant du 31 rue Chanez, dans le XVIe arrondissement de Paris, avait alerté les secours après avoir aperçu, vers 4h30, deux bonbonnes dans le hall de son immeuble, proche de la porte d'Auteuil. Rapidement sur les lieux, la police avait découvert deux autres bonbonnes disposées à l'extérieur de l'immeuble, sur le trottoir. Elle avait également retrouvé sur place la présence d'hydrocarbures dispersées autour de bonbonnes, ainsi qu'un téléphone portable relié à des fils s'apparentant à "un dispositif de mise à feu". 

Le choix comme cible de cet immeuble cossu du XVIe arrondissement de Paris intrigue : visiblement, il ne s’agit pas d’un site sensible. Un mystère auquel les gardés à vue vont peut-être pouvoir répondre.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Erdogan invite Macron à "se faire soigner", l'Élysée dénonce des "propos inacceptables"

Covid-19 : la France a-t-elle vraiment les plus mauvais chiffres en Europe ?

EN DIRECT - Covid : état d'urgence et couvre-feu en Espagne, bars fermés à 18h en Italie

Covid-19 : pourquoi les masques en tissu n'ont plus la cote auprès des Français

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent