Booba vs Kaaris : avant la bagarre à Orly, des échanges puérils et des menaces sur les réseaux sociaux

Booba vs Kaaris : avant la bagarre à Orly, des échanges puérils et des menaces sur les réseaux sociaux

BAD BOYS – Les rappeurs Booba et Kaaris se sont violemment battus mercredi 1er août à l'aéroport d'Orly, obligeant les forces de l'ordre à fermer temporairement le terminal ouest. "L'aboutissement" d'une rivalité qui dure depuis des années. Mais, jusqu’à présent, leur terrain de jeu semblait circonscrit aux réseaux sociaux. Flash-back.

La tension est montée d'un cran. Booba et Kaaris vont être jugés en comparution immédiate, vendredi 3 août, après près de 48 heures de garde à vue, après s'être livrés à une furieuse bagarre à l'aéroport d'Orly, mercredi 1er août. Les deux rappeurs, anciennement liés, semblent aujourd'hui irréconciliables.

 Ancien "protégé" du Duc de Boulogne (comprenez Booba), l'artiste de Sevran Kaaris avait été mis sur le devant de la scène par celui-ci il y a quelques années. Tout s'est ensuite dégradé. A en croire une interview donnée aux Inrockuptibles en début d'année, Booba reprochait notamment à Kaaris d'"avoir cru à tort qu'il pouvait [le] détrôner". 

Toute l'info sur

Bagarre à Orly : Booba VS Kaaris fixés le 9 octobre

Lire aussi

Avant cette bagarre, les deux artistes avaient pris l'habitude de se livrer à une guéguerre sur les réseaux sociaux. Par exemple, il y a trois mois, bien décidé à frapper fort sur la Toile (cette fois), Booba avait ainsi posté sur Instagram une vidéo ridiculisant Kaaris, faisant apparaître son portrait dans une cage et le traitant de "pigeon". 

Le rappeur de Sevran avait alors répliqué tout en subtilité en postant la vidéo d'une poule subissant les assauts d'un singe et accompagnée du commentaire suivant : "Laisse toi faire ma poule, on t'a dit les singes viennent de sortir du Zoo, jvais te casser tes ptites pattes arrières [sic]".

Autre exemple, parmi tant d'autres, datant d'il y a deux ans : le titre "Chicha", ode à la ganja qui ressemble étrangement à une comptine pour enfants sortie par Kaaris, avait été aussitôt tourné en dérision par Booba. Les insultes avaient alors plu sur Twitter et Instagram. 

 Après s’être essayé avec talent au cinéma en jouant dans Braqueurs, Kaaris avait annoncé que son nouvel album, sur lequel devait justement figurer "Chicha" était prêt, sans dévoiler de date de sortie. Mais le "Duc de Boulogne", qui ne l'entendait pas de cette oreille, n'avait pas pu s'empêcher de railler son  rival dans une vidéo postée sur son Instagram. Il y parlait notamment de son ancien ami qui se mettait "à quatre pattes". 

#Swaggmanparleàtonfils

Une vidéo publiée par KOPP92i In üs we trust (@boobaofficial) le

Kaaris avait, de son côté, répliqué avec une photo explicite et quelques mots charmants : "Je lui ai mis dans son trou "duc". Il n'arrive plus à marcher le pauvre coq sportif. Il est comme une ex qui ne lâche plus l'affaire mais moi je suis passé à autre chose, c'était pas un bon coup." 

Voila l'origine du clash avec @boobaofficial je lui ai mit dans son trou "duc" il arrive plus a marcher le pauvre coq sportif il est comme une ex qui lache plus l'affaire mais moi jsuis passé a autre chose c'etais pas un bon coup !!!!!???????????????????????????????? Il attaque je reponds africain SAUVAGE !!! C toi qui etait a 4 pattes @boobaofficiel #b2hoes #tukiffeenscred #situchercheunhaineuxdemandeabooba #jambesdecocksucker #etatuniscontrevietnam #davidcontregoliath #team225??????????????????????????

Une photo publiée par KAARIS (@kaarisofficiel1) le

Un clash qui avait fait le bonheur des Twittos.

Ce mercredi, les deux hommes sont donc passés à l'action après leur rencontre par hasard à Orly.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

EN DIRECT - Covid-19 : risque "élevé à très élevé" que le nouveau variant "Omicron" se répande en Europe

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Covid-19 : bars, trains, métro... les principaux lieux de contamination identifiés par une nouvelle étude

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.