Bordeaux : l'apéritif de réconciliation vire au cauchemar

FAITS DIVERS

FAIT DIVERS – Une jeune femme a été arrêtée et placée en garde à vue à Bordeaux. Elle est soupçonnée d’avoir drogué ses frères et sœurs avec qui elle était en conflit lors d'un apéritif qui devait sceller la réconciliation.

Une Bordelaise, soupçonnée d’avoir drogué à leur insu plusieurs membres de sa famille, a été arrêtée lundi matin. Cette drôle d’affaire, relatée ce mardi par Sud Ouest, remonte au mois de décembre. A Saintes (Charente-Maritime), cinq frères et sœurs se retrouvent pour ce qui doit être le repas de la réconciliation. 

Après de nombreux conflits familiaux, l’une des sœurs, âgée d’une trentaine d’années, avait en effet coupé les ponts avec sa fratrie. Mais ce soir-là, elle doit mettre ses rancœurs de côté. Son compagnon est également de la partie. L’heure de l’apéritif approche et une bouteille de whisky est ouverte. On trinque aux retrouvailles et à la famille recomposée. En surface seulement puisque le couple, comme le raconte le journal, s’est arrangé pour éviter de boire l’alcool proposé aux invités.

Le compagnon également soupçonné

Et pour cause : quelques heures après le repas, quatre membres de la famille se retrouvent à l’hôpital dans un état comateux. L’équipe médicale est inquiète et décide de pratiquer des analyses. Elles finiront par révéler que les quatre patients ont absorbé de la méthylènedioxyméthamphétamine (MDMA), un principe actif de l'ecstasy. 

Une enquête a depuis été ouverte par les gendarmes et le reste de la bouteille de whisky confisquée pour analyse. Selon les premiers éléments, le stupéfiant aurait été placé dans l’alcool par le compagnon de la jeune femme. L'affaire s'est donc accélérée ce lundi avec l'arrestation de cette dernière, actuellement entendue par les enquêteurs. Son compagnon lui est, pour l’heure, introuvable. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter