Marseille : un homme abattu au fusil de chasse sur une terrasse de la Belle de Mai

Marseille : un homme abattu au fusil de chasse sur une terrasse de la Belle de Mai

FAIT DIVERS - Un homme né en 1994 a été tué par arme à feu dans la nuit de mercredi à jeudi dans le quartier de la Belle de Mai, en centre-ville de Marseille. Deux individus, le tireur et son complice présumé, ont pris la fuite à scooter. Ils étaient toujours recherchés dans la matinée.

Nouveau drame la nuit dernière dans la cité phocéenne. Vers 1H10 du matin ce jeudi, un hommme né en 1994 et qui était assis avec d'autres jeunes en terrasse d'un local associatif du boulevard Boues, dans le quartier populaire de la Belle de Mai de Marseille, a été touché à plusieurs reprises par des coups de feu.

La victime, qui aurait été atteinte par des tirs de fusil de chasse, selon une source proche du dossier, a succombé à ses blessures vers 2h30. L'individu était connu des services de police pour des délits de droit commun.

Lire aussi

Deux individus recherchés

Deux auteurs auraient pris la fuite en scooter. Ils étaient toujours recherchés ce jeudi matin, a indiqué une source proche du dossier conformant les informations de La Provence.  A cette même heure, les premiers éléments de l'enquête, confiée au service départemental de la police judiciaire (SDPJ), ne permettaient pas de conclure ou non à un règlement de comptes, qui serait, le cas échéant, le huitième de l'année à Marseille et ses environs.

Un chiffre en forte baisse : à la même date en 2016, année noire, seize personnes étaient mortes dans des règlements de comptes liés au trafic de drogue dans la région. 

En vidéo

Marseille : de nombreux homicides dans le cadre de règlements de comptes liés au banditisme ou au trafic de drogue

Un adolescent de 15 ans déposé devant la caserne

Mercredi soir, deux heures environ avant ce drame, vers 22h45, un adolescent de 15 ans avait quantà lui été déposé devant la caserne des marins pompiers Saint-Antoine. Blessé par balle, il a subi une intervention chirurgicale. Son pronostic vital n'est pas engagé, selon les informations de LCI. 

"La victime n’est pas pour le moment en mesure de parler pour expliquer ce qu’il s’est passé", a précisé une source proche du dossier à notre rédaction. Les investigations se poursuivent 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : ce que change le projet de loi adopté par le Parlement

INFO TF1-LCI - Affaire Jubillar : de nouvelles fouilles près du domicile du couple

Marseille : séquestrée et violée, une adolescente de 14 ans localisée grâce à ses messageries Instagram et Snapchat

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : les contaminations en hausse, plus de 100.000 nouveaux cas en 24h

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.