Braquage de timbres à 20 millions d'euros : le butin a été retrouvé

Braquage de timbres à 20 millions d'euros : le butin a été retrouvé

FAITS DIVERS
DirectLCI
FAIT DIVERS – Au lendemain du vol de 20 millions d'euros de vignettes postales en Seine-et-Marne, le précieux butin a été retrouvé. Les braqueurs étaient, eux, toujours en fuite.

Pris par le temps ou la panique, ils ont préféré prendre la poudre d'escampette en laissant une partie de la cargaison dont la totalité avoisinait les 40 millions d'euros. Au lendemain du braquage d'un camion transportant des timbres et des enveloppes pré-timbrée, les malfaiteurs de Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne) partis avec l'équivalent de 20 millions d'euros de marchandise étaient toujours recherchés.

Leur butin, en revanche, a été retrouvé intact dès mardi soir, a-t-on appris mercredi. "La cargaison, volée mardi matin, a été retrouvée au bord de la nationale 3.  Le véhicule a été abandonné à hauteur de Villeparisis, au nord de la Seine-et-Marne", a précisé une source proche du dossier.

Confidentialité et sécurité

"Tout ce que nous savons sur cette affaire, nous l'avons appris par les médias. Même cette information capitale dont l'entreprise avait sans doute connaissance depuis un moment... déplore François Klein, du syndicat CGT FATP 77 joint mercredi par metronews. Aujourd'hui, nous pouvons tout confirmer. Oui le butin a été retrouvé. Oui le camion transportait bien plus que 20 millions d'euros de marchandises. Oui les braqueurs ont cassé la vitre de sa cabine avec un marteau, oui le transporteur était un sous-traitant de La Poste. Oui le chauffeur routier a été laissé avec son camion sur un parking. Et oui, le chauffeur est traumatisé mais heureusement, il n'est pas blessé".

Sollicitée de toute part sur cette attaque qualifiée par plusieurs sources policières de "spectaculaire" et d'"inédite", La Poste se refuse, depuis les faits commis vers 7h40 mardi matin sur la Francilienne, à tout commentaire sur les faits invoquant une enquête en cours. Le transport de 40 millions de vignettes postales est-il fréquent ? Ces cargaisons sont-elles souvent confiées à un sous-traitant ? Combien de personnes connaissaient le parcours et les horaires du chauffeur ? "Pour des raisons de confidentialité et de sécurité, nous ne dirons rien, c'est évident", répète-t-on au service de presse de La Poste.

Joint juste après que l'on a appris que le butin a été retrouvé,  le service communication a dit "être en lien direct avec la police judiciaire". Il n'a pas souhaité préciser s'il savait ou non, depuis mardi, que la marchandise était déjà depuis belle lurette entre de bonnes mains... A 18h44, il indiquait simplement : "La Poste confirme que la totalité du contenu dérobé hier lui a été entièrement restitué par la police".

La Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Paris est chargée de l'affaire.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter