Braquage en Seine-et-Marne : les malfaiteurs voulaient voler du parfum

Braquage en Seine-et-Marne : les malfaiteurs voulaient voler du parfum

DirectLCI
FAIT DIVERS - Les braqueurs d'un camion de 38 tonnes mardi matin à Brie-Comte-Robert en Seine et marne étaient toujours recherchés jeudi. Les malfaiteurs, qui ont abandonné les 15,6 millions de marchandises à une trentaine de kilomètres de l'attaque, ne pensaient pas trouver des timbres mais du parfum...

La marchandise qu'ils pensaient trouver aurait sans doute été plus facile à écouler. Jeudi, deux jours après le braquage inédit sur la Francilienne à Brie-Comte-Robert d'un camion transportant des timbres et des enveloppes pré-timbrées pour un montant de 40 millions d'euros, Europe1  révèle que les malfrats ne s'intéressaient pas en réalité à la philatélie mais qu'ils visaient plutôt du parfum.

Ainsi, selon nos confrères, les attaquants auraient, après avoir bloqué le 38 tonnes et brisé la vitre de la cabine avant du poids lourd, lancé au chauffeur : "Tu transportes bien des parfums ?" On ignorait jeudi si le conducteur avait alors répondu par la négative ou gardé le silence. Les malfrats, eux, sont bel et bien partis avec 12 palettes remplies de marchandise après les avoir chargées dans leur 19 tonnes.

"Tromperie" sur la marchandise

Cette "erreur" explique peut-être l'abandon des palettes, à une trentaine de kilomètres des lieux du braquage, peu de temps après les faits. Mardi soir en effet, les enquêteurs ont retrouvé le camion le long de la Nationale 3 à hauteur de Claye-Souilly avec son chargement intact à bord . Le butin, évalué dans un premier temps à 20 millions d'euros, a été revu à la baisse à 15,6 millions d'euros.

Dès le début de cette affaire, les enquêteurs de police comme les agents de La Poste se demandaient comment les malfrats pourraient revendre facilement au noir autant de timbres et d'enveloppes. "Des enveloppes et timbres, ça se vend pas sur eBay ou Le bon coin" ironisait un employé de La Poste.

Jeudi soir, les braqueurs étaient toujours recherchés.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter