Bus scolaire percuté à Millas : "Le processus d'identification" des victimes "extrêmement difficile"

DRAME - Près de 95 pompiers sont mobilisés pour secourir les victimes de l'accident entre un bus scolaire et un TER survenu à Millas près de Perpignan. "La mobilisation de l'Etat est totale", a réagi Emmanuel Macron après avoir adressé ses pensées aux familles. Un peu plus tard, le Premier ministre Edouard Philippe a lui aussi fait part de sa vive émotion et a évoqué les difficultés de l'enquête.

"Toutes mes pensées pour les victimes de ce terrible accident d'un bus  scolaire et pour leurs familles".  Le Président de la Répubique Emmanuel Macron a réagi sur Twitter jeudi après midi peu après l'annonce de la collision entre un bus scolaire et un TER non loin de la commune de Perpignan. "La mobilisation de l'Etat est totale", a également réagi le chef de l'Etat. 


Le car de ramassage scolaire transportant de nombreux élèves a été percuté un peu après 16h à Millas, petite commune située près de Perpignan. Le bilan provisoire fait état de 4 enfants morts et de 20 blessés : 11 personnes se trouvent en urgence absolue et 9 sont en urgence relative. Selon nos informations, la conductrice du car fait partie des blessés graves.


"C’est évidemment tout à fait épouvantable et ça nous plonge dans une profonde tristesse, a réagi pour sa part Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale. Mais pour l’instant, c’est le moment des urgences [...] tout est mis en œuvre pour tirer les conséquences de cet accident. Mais évidemment, on pense surtout aux familles. "


Le Premier ministre Edouard Philippe, qui s'est rendu sur les lieux du drame en début de soirée, a fait part, lui aussi, de son "émotion" et de sa "tristesse". Il a aussi précisé que "le processus d'identification" des victimes "extrêmement difficile". Le chef du gouvernement a aussi détaillé le dispositif de soutien psychologique mis en place pour aider les proches des victimes durant ses heures dramatiques.

Tout juste arrivé en déplacement officiel à Tirana, Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur s'est dit "bouleversé par le drame survenu à Millas", également dans un tweet. "Mes premières pensées vont aux familles si durement touchées ce soir", a-t-il ajouté, promettant "une mobilisation exceptionnelle des forces de secours". Elisabeth Borne, ministre des Transports, a elle aussi annoncé qu'elle se rendait sur les lieux, de même que le président de la SNCF, Guillaume Pepy.


On ne connaît pas, à cette heure, les circonstances précises de cette collision.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Collision mortelle entre un train et un bus scolaire à Millas

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter