Cadavre retrouvé dans une poubelle de Montparnasse : la victime avait tout fait pour faire sortir son bourreau de prison

FAITS DIVERS

ENQUÊTE - Le compagnon de la femme retrouvée morte dans une poubelle à Montparnasse portait un bracelet électronique. La victime, avec qui il avait une fille, avait écrit au juge pour le faire sortir en avance, selon Le Parisien. Depuis des années, elle était pourtant victime de violences conjugales.

Un comble : il venait de sortir de prison à la demande de sa victime. L'homme soupçonné d'avoir jeté sa compagne à la poubelle après l'avoir battue à mort était encore incarcéré au centre pénitentiaire de Meaux, en Seine-et-Marne, peu de temps avant le drame.

Disposant d'un casier judiciaire bien fourni (vols, conduite sans permis, port d'arme, violences, stupéfiants notamment), il ne devait être libéré qu'en octobre, selon les informations du Parisien, qui rapporte, ce jeudi 3 août 2017, les détails de l'enquête glaçante qui entoure ce meurtre ayant eu lieu dans un appartement du quartier Montparnasse, à Paris.

Lire aussi

Le juge avait accepté qu'il sorte de prison avec un bracelet

"Le plus terrible c’est que c’est sa compagne elle-même qui avait écrit au juge, le conjurant de le laisser sortir [...]  La victime avait convaincu le juge qu’elle aimait son compagnon, qui vivait pourtant à ses crochets, qu’elle et sa fille avaient besoin de lui. Le magistrat avait accepté à condition qu’il porte le bracelet", raconte une source proche du dossier, citée par le quotidien.

La victime, une aide soignante de 37 ans, subissait des violences conjugales depuis des années mais ne portait jamais plainte.  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter