Cap d'Agde : deux ados éjectés d'un manège, le directeur du Luna Park met en cause leur comportement

Cap d'Agde : deux ados éjectés d'un manège, le directeur du Luna Park met en cause leur comportement

ACCIDENT - Mercredi soir, vers 22h30, deux adolescents originaires du Val d'Oise ont été blessés après avoir été éjectés d'un manège du Luna Park du Cap d'Agde. Blessé au bras, le premier est sorti de l'hôpital le soir-même alors que le second est toujours hospitalisé, touché à la tête.

Deux adolescents de 14 ans ont été éjectés mercredi, vers 22h30, d'un manège de type chenille au parc d'attractions Luna Park du Cap d'Agde. Selon France Bleu Hérault, l'accident se serait produit alors que le manège circulait "à très grande vitesse". Les deux garçons auraient été éjectés hors de la voiturette et projetés sur plusieurs mètres contre les barrières de sécurité du manège.

Pris en charge sur place par le Samu et les pompiers, ils ont ensuite été emmenés à l'hôpital de Sète, toujours selon France Bleu. Si l'un des deux est ressorti de l'hôpital le soir-même après avoir été soigné d'une blessure au bras, le second était toujours hospitalisé jeudi matin, blessé à la tête. Les deux adolescents, originaires du Val d'Oise, étaient venus dans la région pour prendre part à un tournoi de football, avec leur club de Goussainville. Pour les besoins de l'enquête, au cours de laquelle les causes exactes de l'accident seront étudiées, le manège a été fermé.

Lire aussi

Rien n'a cassé. Il n'y a rien d'anormal.- Pierrick Pubill, le directeur du Luna Park du Cap d'Agde.

Contacté par Midi Libre, le directeur du parc, Pierrick Pubill, a déclaré qu'il ne s'agissait pas "d'un dysfonctionnement du manège, ni d'une erreur humaine". "J'en suis certain et cela sera facile à vérifier. Tous les contrôles réglementaires ont été effectués avant l'ouverture. Rien n'a cassé. Il n'y a rien d'anormal. Voilà ce que je déclarerai à la police quand je serai entendu" a-t-il confié, mettant en cause l'attitude des deux blessés.

Selon lui, les deux adolescents, "turbulents", n'auraient pas "respecté les consignes de sécurité". "C'est impossible de sortir comme ça d'un manège. On m'avait averti il y a quelques jours de la présence d'une bande un peu agitée sur le site des manèges", a déclaré celui qui dirige le parc depuis 30 ans.

"Quand on se met debout sur un manège comme celui-là, forcément on ne peut que tomber. En 44 ans, on a connu qu'une fracture de la cheville. C'est la preuve que notre parc est bien entretenu", a-t-il confirmé auprès de France Bleu.

L'un des parents estime toutefois que les conditions de sécurité n'étaient pas respectées. "J'ai un peu regardé la barrière de la voiture n°17, celle d'ou ont été éjectés les deux adolescents, on voit qu'il y a un léger défaut", a déclaré Bouzid Makhloufi à la radio locale. "Si vous appuyez légèrement sur la barrière, on peut sortir le loquet. La barrière a donc sauté".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : deux morts, une personne toujours portée disparue

EN DIRECT - "Je crois profondément que les Français vont pouvoir passer des fêtes de Noël sereines", affirme Macron

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

Vaccins, formes graves... L'OMS rassurante sur le variant Omicron

"Koh-Lanta" : ce sont Ugo, Claude et Laurent qui s’affronteront sur les poteaux en finale

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.