Cap d'Agde : cinq morts dans une course-poursuite

FAITS DIVERS

FAITS DIVERS - Cinq jeunes âgés de 20 à 25 ans ont trouvé la mort dans la nuit du jeudi au vendredi 30 mai, suite à une course-poursuite au Cap d'Agde (Hérault). Ils roulaient à 130 km/h sur une portion de route limitée à 50 km/h.

Le choc a été terrible, à tel point que les occupants de l'hôtel tout proche ont cru à une explosion dans l'établissement. Vers 4 heures du matin dans la nuit de jeudi à vendredi, cinq amis et cousins passionnés de vitesse, répartis dans deux voitures, se lancent dans une course-poursuite sur la départementale reliant Agde au Cap d'Agde.

Sur cette portion de route, la vitesse est limitée à 50 km/h. Ils y roulent de 90 km/h à 130 km/h. Dans la première voiture, en tête, il n'y a qu'un jeune homme. C'est lui qui perd le contrôle de son véhicule à la sortie d'un virage. Après avoir glissé sur plusieurs centaines de mètres dans l'herbe, il finit sa course en percutant un arbre. Il meurt sur le coup.

"Ahurissant et insensé"

La seconde voiture et ses quatre occupants suit la même trajectoire, sans toutefois percuter la première. Dans le véhicule, aux côté de trois jeunes hommes morts eux aussi sur le coup, un autre, âgé de 25 ans, est retrouvé vivant, mais grièvement blessé à l'arrivée des secours. Transporté à l'hôpital de Montpellier, il y décèdera des suites de ses blessures, vendredi après-midi.

Le vice-procureur de Béziers, Henri Bec, a commenté ce carnage : "C'est ahurissant et insensé que l'on puisse rouler à des vitesses pareilles, par amusement, alors que la vitesse est fixée à 50 km/h, cela génère des drames." Le parquet de Béziers a été saisi d'une enquête, confiée au commissariat d'Agde. Les premières analyses révèlent d'ores et déjà la présence d'alcool et de cannabis chez les deux conducteurs.

Lire et commenter