Carambolage mortel en Vendée : le brouillard et la traversée d'automobilistes en cause

DirectLCI
ROUTE - Un carambolage impliquant plus d'une cinquantaine de véhicules a eu lieu ce mardi matin en Vendée. Cinq personnes ont été tuées dans l'accident et vingt blessées, dont l'origine serait due au brouillard et aggravée par la traversée d'automobilistes.

Un grave carambolage a eu lieu ce mardi matin sur une route de Vendée entre Les Sables-d'Olonne et La Roche-sur-Yon. Selon la préfecture de Vendée, contactée par LCI, la collision a fait au moins 5 morts et 20 blessés. Plusieurs sont en urgence absolue. 


L'accident est survenu à 09h40, sur la route départementale 160, une 2x2 voies, à hauteur de Sainte-Flaive-des-Loups. Au moins 5 poids-lourds et une quarantaine de véhicules légers sont impliqués. Le plan Orsec Novi (dispositif de secours en cas de nombreuses victimes)et le centre opérationnel départemental ont été activés.

Des personnes ont traversé la route

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'accident. "Il semble bien que le premier choc se soit produit sur la voie reliant Les Sables-d'Olonne à La Roche-sur-Yon, que des personnes aient tenté de sortir de leur véhicule et de traverser la voie pour se mettre à l'abri, et qu'elles n'aient pas été vues par les voitures qui arrivaient dans l'autre sens", a déclaré dans la soirée Hervé Lollic. "On a une partie des victimes qui ont été atteintes de cette façon-là, et malheureusement nous avons eu du +suraccident+, à la fois sur la même voie que le premier choc, et ensuite dans l'autre sens", a-t-il précisé.


Le brouillard reste toutefois le facteur privilégié par les enquêteurs pour expliquer l'origine du drame. "Il y avait un brouillard à couper au couteau, les premiers témoins font état d'un véritable mur de brouillard", a de nouveau affirmé M. Lollic. "C'est sans doute une des premières origines de l'accident mais tout cela reste à vérifier", avait-il déclaré plus tôt dans la journée.

Renforcement des contrôles sur les routes

Une autopsie des cinq victimes sera pratiquée mercredi à Nantes. Il s'agit d'un homme et d'une femme d'environ 80 ans, d'un homme et d'une femme de 60 ans et d'une jeune femme de 20 ans. Le pronostic vital de la personne qui, parmi la vingtaine de blessés, était grièvement atteinte, n'est en revanche plus engagé. Les blessés ont été évacués vers les hôpitaux des Sables-d'Olonne et de La Roche-sur-Yon ainsi que vers une clinique de La Roche-sur-Yon.


Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux, arrivé en début de soirée en Vendée, a annoncé "un renforcement de tous les contrôles sur les routes" du pays. "Il n'y aura aucune mansuétude qui sera apportée en cette fin d'année, tant j'ai pu constater les dégâts que peuvent entraîner les accidents", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.


"Plus d'une vingtaine d'ambulances ont été dépêchées sur place. Un poste médical avancé a été établi et des véhicules de secours routiers (VSR) ont été envoyés pour désincarcérer des passagers dans leurs véhicules", ont indiqué les pompiers. Au total, plus de 100 gendarmes et 116 sapeurs-pompiers ont participé aux opérations de secours. 

Dépistages de stupéfiants réalisés

D'après les premiers dépistages d'alcoolémie et de consommation de stupéfiants réalisés, "aucun conducteur n'avait bu ni consommé de stupéfiants", a indiqué le procureur Lollic. Pour les besoins de l'enquête, des clichés en trois dimensions devaient être réalisés à partir d'un hélicoptère.


Plusieurs véhicules et autocars ont par ailleurs été réquisitionnés par les autorités pour transférer les victimes légères vers une salle communale proche. Une chapelle ardente a été dressée à Sainte-Flaive-des-Loups. Des cellules d'urgence médico-psychologique ont été activées. La voie rapide reste fermée à la circulation. 

En vidéo

Vendée : les images aériennes du carembolage

Une cellule d'information du public est activée au : 0 800 971 085

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter