Orvault, Dirinon, Saint-Nazaire, Fontenay-le-Comte... : sur la piste de la famille Troadec

Orvault, Dirinon, Saint-Nazaire, Fontenay-le-Comte... : sur la piste de la famille Troadec
FAITS DIVERS

LA CARTE - Les investigations se poursuivent ce vendredi pour tenter de percer le mystère qui entoure la disparition de la famille Troadec à Orvault. Depuis le 16 février, les quatre membres de cette famille n'ont plus donné signe de vie. Mais des éléments troublants ont été découverts au fil de l'enquête en divers endroits. LCI revient sur ce puzzle macabre.

Depuis la disparition de la famille Troadec, c’est à un jeu de piste macabre que les enquêteurs se livrent. Un Cluedo grandeur nature qui chaque jour apporte son lot d’indices sans que ceux-ci ne permettent d’écarter une piste ou une autre ou d'élaborer un scénario précis.  

Les investigations se poursuivent dans plusieurs lieux clés au coeur de cette énigmatique affaire. LCI fait le point, lieu par lieu.

Orvault (Loire-Atlantique)

C’est dans cette commune de Loire-Atlantique? où Pascal et Brigitte Troadec, les parents, vivent que démarre l’enquête. Le couple et ses deux enfants, Sébastien, 21 ans et Charlotte, 18 ans, sont injoignables. Face au silence inhabituel de la famille, la sœur de Brigitte, qui vit dans le Finistère, donne l’alerte le 23 février. La dernière trace de vie de la famille remonterait au 16 février. Le réfrigérateur contient des produits fraîchement périmés, dont des sushis achetés cette journée-là. La mère et la fille ont par ailleurs fait une opposition bancaire à cette date après l'utilisation frauduleuse de la carte bleue de Charlotte. Enfin, les enquêteurs ont pu établir que les téléphones portables ne sont plus actifs depuis le 17 février.

De minutieuses investigations sont alors menées dans la maison familiale. Du sang, en grande quantité, est découvert. A l'étage, dans l'escalier et au rez-de-chaussée du pavillon, dont certaines taches essuyées laissent imaginer une scène dissimulée de violences. Les prélèvements révèlent la présence de l’ADN du père, de la mère et du fils. Mais "à ce stade" des investigations, le sang de la fille "n'a pas été découvert", précise le procureur de la République, Pierre Sennès.

En vidéo

Toutes les tâches de sang retrouvées appartiennent à la famille

Dirinon (Finistère)

Mercredi 1er mars, la carte vitale et la carte bancaire de Charlotte sont retrouvées dans cette commune par une joggeuse dans la poche d’un pantalon de femme, abandonné dans le fossé d'une zone boisée. Le lendemain, à deux kilomètres de là, deux livres, dont l'un au nom de Pascal Troadec, sont également découverts. Un drap a également été récupéré dans ce secteur de recherches. 

Nous sommes ici à plus de 300 km d'Orvault. Mais c’est endroit n’a rien d’anodin : il s’agit du berceau familial des parents. Et c’est aussi dans ce coin, dans la petite ville de Landerneau, que réside la tante maternelle. Une tante dont Sébastien se serait rapproché ces derniers temps. 

En vidéo

Des effets personnels de la fille Troadec retrouvés près de Brest

Saint-Nazaire (Loire-Atlantique)

C’est ici que l'enquête va faire une grande avancée : la 308 de Sébastien est retrouvée  jeudi 2 mars sur un parking jouxtant une église. Nous sommes à Saint-Nazaire, soit à plus de cinquante kilomètres du domicile parental. Aucun corps, aucune arme, n'ont été trouvé dedans. Toutefois, selon les informations de Presse Océan, confirmées à LCI, le tapis du coffre a été retiré et des taches de sang ont été retrouvée à l'intérieur, "malgré un nettoyage intensif". 

En vidéo

Disparus d'Orvault : la voiture du fils retrouvée, les enquêteurs multiplient leurs efforts

Fontenay-le-Comte (Vendée)

C’est dans cette ville que Charlotte Troadec était scolarisée. Au lycée Notre-Dame, la jeune fille de 18 ans suivait un BTS sanitaire et social. Une de ses camarades nous avait décrit quelqu'un de "discret et souriant". 

Une autre nous racontait que Charlotte parlait peu de sa famille. "Nous ne sommes que trois à savoir, pour Charlotte. À tout savoir sur sa famille. La police nous a interrogées au commissariat, sa meilleure amie, moi, et une autre fille, parce que nous sommes ses plus proches amies. Elle n’avait pas beaucoup d’amis. Elle n’était elle-même que dans ce petit cercle, et se confiait beaucoup à nous. Vu sa situation familiale, elle ne la racontait pas à tout le monde", expliquait-elle alors, sans vouloir nous en dire plus. 

Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée)

Sébastien Troadec vivait dans cette petite commune, où il suivait sa deuxième année de BTS Systèmes numériques. Le jeune homme de 21 ans passait énormément de temps à jouer à des jeux vidéo en ligne. Il avait posté des messages un peu noirs sur Internet, évoquant également le supposé alcoolisme de son père. Sébastien a été au centre des interrogations. Selon la fiche de police en date du 24 févier, il est soupçonné "d'avoir mis en place un funeste projet visant à supprimer les membres de sa famille et peut-être lui-même". 

Toute l'info sur

Affaire Troadec

En vidéo

"Il est très réservé mais gentil" : un ami de Sébastien témoigne

Portugal

Selon les  informations du Télégramme, les policiers ont identifié une réservation au nom du couple Troadec pour le Portugal, du 10 au 14 février, sans que l'on sache si cette réservation a été confirmée et honorée, écrit le journal. 

En vidéo

Affaire Troadec : de nouveaux indices

Lire aussi

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 52.000 nouveaux cas en 24 heures, nouveau record quotidien

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

Provocations d'Erdogan, manifs hostiles... après un nouveau dimanche tendu, la France hausse le ton

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent