Ce que l'on sait de l'attaque au Louvre

Ce que l'on sait de l'attaque au Louvre

ATTAQUE - Un militaire du plan Sentinelle a ouvert le feu, ce vendredi matin dans le Carrousel du Louvre, sur un individu armé qui fonçait sur le dispositif de sécurité. Le suspect, gravement blessé, est toujours en vie. Le point sur la situation et les informations vérifiées par nos soins.

Que sait-on des faits ?

La scène s'est déroulée ce vendredi 3 février dans la matinée, dans le carrousel du musée du Louvre. Sur Periscope et sur Twitter, les premières images et déclarations des témoins, qui constatent une importante présence policière sur place, surviennent aux alentours de 10h15.

Selon les informations de LCI, confirmées par la suite par Michel Cadot, préfet de police de Paris, un homme armé d'au moins une machette "s'est précipité sur les policiers et les militaires" en faction dans le carroussel du Louvre. Le préfet précise par ailleurs que le suspect a, au moment de l'agression, crié "Allahu Akbar". En riposte, un militaire de l'opération Sentinelle a ouvert le feu à cinq reprises sur l'assaillant. On ignore encore si le soldat qui a tiré est celui qui était pris pour cible par l'agresseur.

 Le ministère de l'Intérieur indique qu'un des militaires a été blessé au cuir chevelu. Il a été pris en charge à l'hôpital militaire Percy de Clamart.  Les ministres de l'Intérieur et de la Défense sont venus lui rendre visite vers 15h00. 

Toute l'info sur

L'attaque au Louvre

Lire aussi

Qu'ont donné les opérations de déminage ?

Le suspect transportait avec lui deux sacs. Les services de déminage ont donc été appelés sur place. Selon un premier rapport de déminage, dont les conclusions sont parvenues à LCI, aucun des deux sacs que transportait l'homme ne contenait d'explosifs. 

Que sait-on de l'agresseur ?

Il est encore trop tôt pour déterminer le profil de l'assaillant. On sait néanmoins des autorités qu'il a été blessé au niveau du ventre et de la jambe. S'il est vivant, son pronostic vital reste engagé. Par ailleurs, le ministère de l'Intérieur indique qu'une seconde personne a été interpellée. "Son implication sera déterminée par le procureur de la République" ajoute un porte-parole.

Quid de l'enquête ?

La section anti-terroriste a ouvert une enquête en flagrance du chef de tentatives d'assassinats aggravées en relation avec une entreprise terroriste et association de mafaiteurs terroriste criminelle. Les investigations sont confiées à la section anti-terroriste de la brigade criminelle de la police judiciaire de Paris et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Une perquisition était par ailleurs en cours ce vendredi après-midi rue de Ponthieu, dans le VIIIe arrondissement de Paris.

Quelles incidences sur la circulation ?

Sur la ligne 7, le métro ne marque plus l'arrêt à la station Palais royal musée du Louvre, par mesure de sécurité. Autour du Louvre, le périmètre est bouclé au niveau des jardins. Par ailleurs, les 250 personnes qui visitaient le musée ainsi que les élèves de l'école du Louvre ont été maintenues en sécurité. Elles vont être évacuées progressivement en fin de matinée "après vérifications nécessaires". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDEO - Belgique : nouvelles inondations, un torrent emporte des voitures près de Namur

EN DIRECT - Mesures de restrictions supplémentaires face au Delta dans les Alpes-Maritimes

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

Covid-19 : quelles sont les trois contre-indications à la vaccination ?

Violent incendie dans l'Aude : 900 pompiers toujours mobilisés, coupure de courant jusqu'au Portugal

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.