Chanteloup-les-Vignes : l'école maternelle détruite par un incendie criminel

DirectLCI
FAIT DIVERS – Une école maternelle de Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines, a été incendiée dans la nuit de samedi à dimanche. Très en colère, la maire de la ville a fait part de son désarroi à LCI.

C’est un sentiment d’indignation qui domine chez les habitants de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines). Dans la nuit de samedi à dimanche, l’école maternelle Roland-Dorgelès a été victime d’un incendie.Au moins, une des quatre classes et le dortoir vont rester inutilisables plusieurs mois en raison des travaux qui vont être nécessaires pour réparer les lieux.  Les portes de l’école ont été fracturées et les pompiers ont repéré plusieurs départs de feu, ce qui semble indiquer que cet incendie est d’origine criminelle.


Scandalisée, la maire LR de Chanteloup-les-Vignes, Catherine Arenou, n’a pas caché sa colère. D’autant que sa ville est déjà confrontée à d’importantes difficultés. "Ce qui me terrifie, ce n'est pas seulement cet acte odieux, incompréhensible et insupportable mais c'est une ville pauvre, qui a de moins en moins de moyens et on va devoir faire face à de nouveaux frais. Je ne savais pas comment j'allais boucler mon budget, mais là, c'est peut-être la goutte d'eau qui fait déborder le vase", a-t-elle déclaré à LCI.


Elle et ses équipes ont toutefois réussi à trouver une solution dans l’urgence pour permettre aux enfants de retourner à l’école dès mardi. L’ensemble des élèves seront en effet accueillis dans un centre de loisir à proximité. Ce lundi, de nombreux parents et bénévoles, bien que choqués par ce qui s’est passé, ont tenu à prêter main forte aux équipes de la ville pour nettoyer le matériel qui peut encore être sauvé. "L'école, c'est la maison de l'éducation. On ne trouve pas d'autres mots à dire que c'est dégueulasse", a lancé une bénévole.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter