Charlie Hebdo : le récit glaçant de la dessinatrice Coco, obligée d'ouvrir aux terroristes

FAITS DIVERS

ATTENTAT - Coco, une dessinatrice travaillant pour Charlie Hebdo était présente au siège du journal lors de l'attentat terroriste mercredi matin. Menacée avec sa fille devant les locaux de la rédaction, elle a été contrainte de faire entrer les assaillants, a-t-elle témoigné pour l'Humanité.

Alors qu’elle revenait de la garderie, où elle venait de récupérer sa fille, la dessinatrice Coco s’est retrouvée face aux tueurs ce mercredi matin lors de l'attentat au siège de Charlie Hebdo. Celle qui travaille pour l'hebdo satirique a témoigné pour le journal l'Humanité alors qu’elle était toujours sur les lieux de la fusillade qui, selon un bilan provisoire, a fait 12 morts et trois blessés grave.

"J’étais allée chercher ma fille à la garderie. En arrivant devant la porte du journal (située au 2e étage de l'immeule, ndlr), deux hommes cagoulés et armés nous ont brutalement menacées. Ils voulaient entrer, monter. J’ai tapé le code. Ils ont tiré sur Wolinski , Cabu (des dessinateurs décédés dans l'attaque, ndlr). Ça a duré cinq minutes… Je m’étais réfugiée sous un bureau… Ils parlaient parfaitement le français… Se revendiquaient d’Al-Qaida", a-t-elle expliqué au quotidien.

EN SAVOIR +

>> EN DIRECT : l'attaque contre le journal Charlie Hebdo fait 12 morts

>> PHOTOS - Charlie Hebdo attaqué, les photos de Twitter

>> Vigipirate : qu'est-ce que l'alerte attentat ?

>> Les précédentes attaques contre la presse française

>> VIDEOS - Toutes les images de l'attentat

Lire et commenter