Parce qu'il s'appelle (aussi) Nick Conrad, un présentateur anglais reçoit des menaces de mort

Parce qu'il s'appelle (aussi) Nick Conrad, un présentateur anglais reçoit des menaces de mort

FAITS DIVERS
DirectLCI
ERREUR - Un homonyme de l'auteur du clip appelant à "pendre les Blancs" qui fait scandale en France, s'est dit décontenancé ce vendredi après avoir reçu des messages exprimant de la frustration et de la fureur qui ne lui étaient en réalité pas destinés. Il s'avère que le malencontreux destinataire est... journaliste pour la célèbre chaîne britannique BBC.

 "J'ai passé les vingt dernières minutes à traduire des menaces de mort !" Alors que de nombreux Français ont souhaité réagir sur la Toile à la polémique déclenchée mercredi par le clip appelant à "pendre les Blancs", certains ce sont adressés par mégarde à un homonyme du rappeur Nick Conrad. L'intéressé, qui se trouve être présentateur pour une antenne locale de la BBC, n'a pas manqué de signaler cette erreur sur le réseau social Twitter et à l'écran ce vendredi. 


"Je ne suis pas le rappeur français Nick Conrad", a-t-il rectifié sur le plateau de son émission matinale , "condamnant" par la même occasion "totalement" les "paroles" de la chanson, intitulée "PLB". Et le malencontreux destinataire de détailler : "Les gens se sont tournés vers Twitter pour exprimer leur frustration et leur fureur contre M. Conrad et plutôt que de les diriger vers lui, c'est moi qui les reçois".

En vidéo

Le rappeur Nick Conrad, auteur de "Pendez les Blancs" : "Je reste serein"

La violence des propos et des images du clip a suscité de nombreuses condamnations dans la classe politique et conduit à l'ouverture d'une enquête du parquet de Paris. Sur LCI, le rappeur a dit "comprendre que ça ait pu choquer" et reconnu que "c'était un peu le but", mais nie avoir voulu faire "le buzz".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter