Comment Jawad, le "logeur" des terroristes, faisait régner la terreur dans son quartier

Comment Jawad, le "logeur" des terroristes, faisait régner la terreur dans son quartier

DirectLCI
ASSAUT DE SAINT-DENIS - Celui qui se présentait comme un loueur dupé par les terroristes serait en fait été un "caïd" du quartier, qui faisait de l'objet de nombreuses plaintes de la part des riverains.

Le portrait de Jawad B. s'assombrit. Celui qui, mercredi dernier, se présentait dans les médias comme le "simple" logeur des terroristes à Saint-Denis paraît aujourd'hui beaucoup moins innocent qu'il voulait bien le faire croire. Selon Le Figaro, il serait en fait depuis plusieurs années un "caïd" du quartier et aurait fait l'objet de nombreuses plaintes de la part des riverains. Ce qui pourrait expliquer que, cinq jours après l'assaut donné par le Raid, il soit toujours en garde à vue.

EN SAVOIR +
>> "Jawad était au courant" : les incohérences de son amie Hayet
>> Jawad B. mis en examen et incarcéré
>>
Le web se régale de Jawad, l'improbable logeur des terroristes

Sur le moment, la scène avait marqué les esprits. Alors que les coups de feu retentissent dans tous le quartier, une caméra de BFM TV interroge un jeune homme. Celui-ci dit s'appeler Jawad et être le propriétaire des lieux pris d'assaut par la police : "Je ne savais pas que c'étaient des terroristes, moi", tente-t-il d'expliquer aux journalistes. "On m'a dit d'héberger deux personnes pendant trois jours et j'ai rendu service, si j'avais su vous croyez que je les aurais hébergés ?" Une candeur qui n'a pas manqué d'amuser les internautes, qui ont alors multiplié les parodies et les montages.

"Bête, violent et dangereux"

Bien vite, pourtant, le passé sombre de Jawad ressurgit. Comme le révélait metronews quelques heures après l'assaut, le logeur était en fait loin de l'image d'un homme "tranquille", pourtant rapportée par ses proches. En 2008, il a en effet été condamné à huit ans de prison pour avoir mortellement poignardé son "meilleur ami" rue du Corbillon, la même rue où s'est déroulé l'assaut mercredi matin.

EN SAVOIR + >> DIRECT - Les dernières actus sur l'enquête

"Il est à la fois bête, violent et dangereux", estime la mairie de Saint-Denis dans les colonnes du Figaro lundi. Depuis sa sortie de prison, en 2013, Jawad serait devenu le "caïd" du quartier, engagé comme homme de main par trois frères, présentés comme des "marchands de sommeil" et véritables propriétaires de l'immeuble attaqué par le Raid. Sa mission : trouver des locataires prêts à payer au noir pour trouver un hébergement. Quitte à employer la manière forte pour les déloger s'ils cessent de payer. On est bien loin de l'image que le jeune homme, face caméra, souhaitait véhiculer...

EN SAVOIR +
>> Ce qu'il faut retenir de l'assaut de Saint-Denis
>> Le logeur des terroristes déjà condamné pour coups mortels
>> Attentats de Paris : l'identité des terroristes présumés

>> Notre dossier complet sur les attentats de Paris

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter