Conduite sous stupéfiants : le rappeur Jo Le Pheno en garde à vue

FAITS DIVERS
DirectLCI
FAIT DIVERS - Jo Le Pheno a été placé en garde à vue lundi soir après avoir été contrôlé par la police alors qu'il conduisait un scooter à contre-sens et sous l'emprise de stupéfiants. Le rappeur avait fait couler beaucoup d'encre pour son clip "Bavure", jugé "anti-flic" par les syndicats de police et contre lequel avait porté plainte Bernard Cazeneuve.

Nouvelle garde à vue pour Jo le Pheno, le rappeur contre qui Bernard Cazeneuve a porté plainte. Mais c'est pour une tout autre affaire que le jeune homme de 22 ans est auditionné depuis lundi soir par les policiers. Il a été interpellé peu avant minuit dans le 20e arrondissement de Paris pour conduite sous stupéfiants, explique une source à LCI, confirmant une information du Parisien.


Le rappeur aurait remonté la rue Houdart en scooter à contre-sens lorsqu'il a été contrôlé par les forces de l'ordre. Il n'avait pas de carte grise ni d'assurance. Porteur en revanche de résine de cannabis, le rappeur a alors été soumis à un test de dépistage salivaire de drogues, qui se serait révélé positif. Il a été placé en garde à vue. Contestant certains éléments de la version des policiers, Jo Le Pheno pourrait être confronté aux agents mardi après-midi. 

"Une garde à vue qui pose question"

Joint par LCI, son avocat Saïd Harir s'interroge "sur cette garde à vue qui intervient quelques jours seulement après son audition dans les locaux de la BRDP (Brigade de répression de la délinquance contre la personne)". Jeudi dernier, le jeune homme avait été placé en garde à vue cette fois dans le cadre de la plainte déposée par le ministre de l'Intérieur à l'encontre du rappeur et de son clip "Bavure". "Où sont les condés ? On va les dompter (...) Sans hésiter faut les fumer", "Je pisse sur la justice et la mère du commissaire", pouvait-on notamment entendre dans les paroles. 


Les syndicats de police avaient dénoncé "un appel au meurtre", dont s'était défendu son avocat. "Mon client s'est excusé. Il sait que le contexte est difficile pour les policiers en ce moment en matière de terrorisme, avait alors fait valoir Me Harir, interrogé par LCI. C'est un garçon intelligent, il ne veut pas mettre de l'huile sur le feu". Le rappeur a visiblement joué avec lundi soir.

Lire aussi

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter