Côtes d'Armor : EDF coupe son compteur, son fauteuil électrique se retrouve hors-service

Côtes d'Armor : EDF coupe son compteur, son fauteuil électrique se retrouve hors-service
FAITS DIVERS

INFORTUNE - Une sexagénaire des environs de Saint-Brieuc se retrouve dans un grand embarras depuis mardi et une coupure de courant pour cause de factures impayées. En situation de handicap, elle ne peut plus recharger la chaise roulante qui lui permet de se déplacer.

149 €. C'est la somme à l'origine de la grande détresse dans laquelle se trouve une habitante des Côtes-d'Armor depuis mardi. Pour cause de factures impayées, EDF lui a coupé son compteur. Ce qui l'empêche depuis de recharger son fauteuil électrique. "Je ne peux plus l’utiliser" a expliqué la sexagénaire, atteinte de myopathie, au quotidien Ouest-France.

Agée de 60 ans, et résidant à Plérin, près de Saint-Brieuc, cette dernière est dans une impasse, détaille le quotidien. "Vous voyez, j’ai payé 173 € en septembre. Pour me rétablir le courant, EDF me réclame encore 149 €. Mais je ne les ai pas !", a confié celle qui vit avec 810,89 € mensuels d’allocation adulte handicapé (AHH) et peine à boucler ses fins de mois. En attendant son prochain versement, le 6 octobre, elle ne voit pas d'issue "à part ramper !"

Lire aussi

"Mesure de dernier ressort"

Joint par Ouest-France, EDF a tenu à préciser que "couper l'électricité est une mesure de dernier ressort" mais qu'un "point sur ce dossier" allait être refait. Les impayés de la cliente, qui vit en dessous du seuil de pauvreté, s’accumuleraient depuis la fin de la trêve hivernale. Et l'échéancier établi avec elle ne serait pas respecté.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Quels sont les 54 départements soumis au couvre-feu ?

EN DIRECT - Covid-19 : la France franchit le cap du million de cas depuis le début de l'épidémie

Coronavirus : "On ne parle pas d’une vague mais d’une marée haute qui risque de durer des mois"

Comment Bertrand-Kamal a quitté "Koh-Lanta : les 4 Terres" à la surprise générale

"Des femmes qui n'aiment pas les hommes" : les propos de Maïwenn sur les féministes ne passent pas

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent