Coups, brûlures de cigarettes et cheveux coupés : le terrible récit de Sandra, 12 ans, victime de racket

Coups, brûlures de cigarettes et cheveux coupés : le terrible récit de Sandra, 12 ans, victime de racket

RACKET – Pendant des mois, Sandra, une collégienne de 12 scolarisée en 5e dans un collège de Créteil, a vécu l’enfer. Mardi soir, la bande de filles qui la harcelait est allée plus loin encore dans le déchaînement de violences. Résultat : 30 jours d’arrêt pour la jeune fille. Trois jeunes filles ont été interpellées.

Son récit fait froid dans le dos. Depuis le mois de décembre, Sandra*, 12 ans, scolarisée en classe de 5e au collège Guyard de Créteil (Val-de-Marne), vivait l’enfer, en silence. La jeune fille était régulièrement victime de rackets par une bande du quartier, constituée de 6 filles. Mais mardi soir, la violence de cette bande est montée d’un cran. La bande s’est en effet déchaînée sur Sandra.

"Elles m’ont uriné dessus"

Son calvaire, la jeune fille l’a raconté au Parisien . "Ces six filles m’attendaient à 17 h 30 à la sortie et m’ont obligé à les suivre à cause du grand couteau de cuisine avec lequel elles m’ont menacé. Je me doutais qu’il allait arriver quelque chose. Elles m’avaient réclamé 170 € que je ne pouvais pas leur donner. Elles m’ont frappé, craché dessus, brûlé avec leur cigarette, fait déshabiller, coupé des mèches de cheveux avec le grand couteau et même uriné dessus. On a changé deux fois de lieux parce qu’elles entendaient des sirènes de police". La bande finira par se calmer après que Sandra, à leur demande, vole dans une épicerie de la nourriture et des boissons pour elles.

C’est la mère de Sandra qui la retrouvera par hasard, alors qu’elle rentre des courses. "C’était horrible, elle était en sang, elle titubait le long du cimetière, elle avait du mal à respirer", rapporte-t-elle au quotidien. La famille se rend aussitôt au commissariat pour porter plainte. Peu de temps après, trois jeunes filles, âgées de 13 à 15 ans, sont interpellées. Mercredi soir, elles étaient toujours en garde à vue. Des jeunes filles qui, selon la mère de Sandra, vivraient pour certaines dans un foyer et auraient été renvoyées de plusieurs collèges de Créteil. L’enquête, ouverte pour extorsion de fonds en bande organisée, torture et actes de barbarie sur mineur de moins de 15 ans, a été confiée à la sûreté territoriale.

*Le prénom de la victime a été modifié

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Covid-19 : en Allemagne, les restrictions contre les non-vaccinés divisent

Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

EN DIRECT - Covid-19 : 8 cas de variant Omicron détectés ce jeudi en France

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.