Courbevoie (Hauts-de-Seine): violent incendie dans une crèche pendant la nuit

FAITS DIVERS
FAIT DIVERS - Un incendie s'est déclaré mercredi soir dans une crèche de Courbevoie (Hauts-de-Seine). Cinq personnes, vivant au dessus de l'établissement, ont été intoxiquées.

Ce sont les passagers d'un véhicule de secours, arrêtés dans une station-service à proximité des lieux pour faire le plein, qui ont aperçu les flammes, mercredi soir vers 22 heures. Une fois sur place, et après avoir appelé des renforts, les secouristes constatent que le feu s'est déclaré dans une crèche située en rez-de-chaussée au 36, rue Charles Lorilleux à Courbevoie (Hauts-de-Seine). 


Par chance, le sinistre s'est déclaré à une heure tardive. Aucun enfant et aucun personnel ne se trouvait à l'intérieur de l'établissement. "Une fumée importante menaçait les sept étages d’habitation situés au-dessus de la crèche. La cage d’escaliers était enfumée. Les habitants étaient bloqués chez eux, nous précise-t-on à la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP). Au total,  23 personnes habitant au-dessus de la crèche ont été évacuées. Cinq d’entre elles ont été légèrement intoxiquées, mais il n'y a pas de blessés graves".

La piste accidentelle privilégiée

Au bout de deux heures, les pompiers - 75 soldats du feu et 21 camions - sont venus à bout des flammes. L'origine du sinistre était inconnue ce jeudi. "Des constatations sont en cours pour tenter de déterminer les causes de cet incendie spectaculaire qui a détruit une partie du bâtiment, environ 100m2.  Il semble que le sinistre se soit déclaré dans la lingerie avant de se propager dans le couloir de l'établissement, dans la cuisine et la biberonerie. La piste accidentelle est privilégiée", nous indique une source proche du dossier. 


Contactée par LCI, la mairie de Courbevoie indique que les 48 enfants de la crèche des Oursons seront accueillis dès lundi dans d'autres établissements de la ville. "Ils ne pourront pas réintégrer l'établissement avant longtemps. Il faudra plusieurs mois de travaux pour qu'il puisse rouvrir", ajoute-t-on à l'Hôtel de ville. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter