Courbevoie : hospitalisé d'office, l’homme soupçonné d’avoir décapité sa mère n'a pu être entendu

FAITS DIVERS
FAIT DIVERS – L’individu âgé de 25 ans soupçonné d’avoir décapité et éviscéré sa mère lundi soir à Courbevoie (Hauts-de-Seine) a été hospitalisé d’office. Il n’a pu être entendu par les enquêteurs.

Les voisins qui le connaissaient parlent de quelqu’un de "gentil" et de "poli". Deux jours après les faits, ils sont toujours sous le choc et dans l’incompréhension la plus totale. 


Lundi soir, vers 21h30, Jean-Claude D. , 25 ans, a été interpellé par la police, au 8e étage d’un immeuble de la place Charras à Courbevoie (Hauts-de-Seine). Dans l’une de ses mains, un couteau, dans l’autre, la tête de sa mère. Le corps de la victime, éviscérée, sera retrouvé quelques secondes plus tard dans l’appartement où ils vivaient tous les deux. 


"Le suspect, maîtrisé grâce l’utilisation d’un pistolet à impulsion électrique, a été conduit dans un premier temps à l’hôpital Louis Mourier de Colombes. Une décision de garde à vue a été prise, mais très vite, nous avons réalisé qu'il ne pourrait pas répondre à nos nombreuses questions" indique une source proche du dossier à LCI.  "Monsieur Jean-Claude D. a été hospitalisé d’office mardi, indique pour sa part le Parquet de Nanterre. Vu son état, il n’a pu être entendu et il ne le sera a priori pas de sitôt. 



"Impossible de l’interroger"



Jean-Claude D. était connu pour deux affaires de violences volontaires en 2014 et 2016. "Rien à voir avec les faits qui lui sont reprochés aujourd’hui, précise le parquetà notre rédaction. Les ITT étaient alors inférieures à huit jours". 


Aucune mention de main courante concernant cette famille n’apparaissait au commissariat local. "Des analyses toxicologiques sont en cours. Les résultats seront connus dans les prochains jours et permettront de voir si Jean-Claude D. avait ingéré ou non de l’alcool ou de la drogue", ajoute le parquet.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter