Crash d’hélicoptère dans le Var : qui sont les cinq militaires tués ?

DirectLCI
ACCIDENT - Cinq militaires de l’armée de terre ont trouvé la mort vendredi alors qu’il participaient à un exercice à bord d’hélicoptères Gazelle. Leurs appareils se sont écrasés près du lac de Carcès, dans le Var. Parmi les victimes figurent 3 instructeurs et 2 stagiaires.

Si l’enquête devra préciser les circonstances de l’accident, c’est probablement une collision en vol qui leur a coûté la vie. Cinq militaires sont morts dans le crash de leurs hélicoptères Gazelle près du lac de Carcès, dans le Var, vendredi matin. Les deux appareils se sont écrasés à 600m de distance, l’un sur la départementale D24, l’autre dans un bois. 


Le drame s’est produit au cours d’une une mission d’entraînement, alors que l’exercice proprement dit n’avait pas encore débuté. Selon l'adjoint au général commandant l'École de l'aviation légère de l'Armée de terre (EALAT), ce sont deux instructeurs très expérimentés, avec 3 000 à 5 000 heures de vol à leur actif, qui étaient aux commandes des appareils. "Je ne crois pas que ce soit une erreur de pilotage, peut-être une erreur d'inattention, ou un problème mécanique", a-t-il déclaré à l'AFP.

L’armée a communiqué vendredi soir l’identité des cinq victimes. Parmi, eux trois instructeurs de l’EALAT le lieutenant-colonel Stéphane Chaon, 44 ans, le capitaine François Mille, 35 ans, et le capitaine Patrick Vasselin, 52 ans. 

Les deux autres victimes sont des stagiaires du 4e RHFS de Pau : le capitaine Quentin Gibert, 29 ans et le lieutenant Sébastien Grève, 30 ans. 

Ils étaient tous mariés et laissent 11 enfants derrière eux, précise l’AFP. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter