Finistère : en tirant sur un faisan, des chasseurs font une peur bleue à deux surfeurs

Finistère : en tirant sur un faisan, des chasseurs font une peur bleue à deux surfeurs

FAITS DIVERS
DirectLCI
COHABITATION - Deux surfeurs ont cru avoir été visés par des chasseurs dimanche matin à Crozon (Finistère) alors qu'ils se rendaient à la plage. Ces derniers ont affirmé avoir visé un faisan, mais les plombs sont retombés à proximité des promeneurs.

Un nouvel incident qui ne risque pas de réchauffer les relations entre les chasseurs et les promeneurs. Après l'accident de chasse dramatique qui a provoqué la mort d'un cycliste en Haute-Savoie le 13 octobre dernier, deux surfeurs ont eu la peur de leur vie ce dimanche à Crozon (Finistère), alors qu'ils se rendaient à la plage. 


Selon plusieurs médias locaux dont le Télégramme, les deux hommes se sont jetés à terre en entendant des coups de fusil à proximité, avant de voir plusieurs plombs retomber à côté d'eux. "Nous nous dirigions vers la plage de Lostmarc’h pour aller surfer avec un ami", raconte l'un d'eux, Frédéric Habasque, au Télégramme. "On trottinait sur le sentier entre le parking et la plage. Comme nous avions très froid aux pieds sur ce sentier, nous courions en faisant des petits sauts, un peu cachés par les landes. C’est là que nous avons entendu un énorme coup de feu. On s’est jetés par terre et des plombs sont retombés à tout juste 50 cm de nous".

En vidéo

Interdire le VTT pendant la chasse : un député LaREM s'explique

Altercation

Furieux, les deux hommes "incendient pendant deux minutes" les deux chasseurs, situés à une centaine de mètres d'eux, mais ces derniers "ne s'excusent pas", assurent-ils, convaincus qu'ils ont tiré "à contre-jour", alors que la brume emplissait le paysage. 


Les chasseurs ont donné une version différente de l'incident. Ils ont indiqué avoir tiré en l'air après avoir aperçu un faisan. "S'ils avaient vu qui que ce soit sur le chemin menant du parking à la plage, ils n'auraient bien sûr pas tiré", a indiqué au Télégramme  le président de la société de chasse de Crozon, Joël Le Gall. Les surfeurs ont assuré ne pas avoir voulu susciter les "remarques haineuses" à l'encontre des chasseurs provoquées par l'incident sur les réseaux sociaux. Ils veulent plutôt "alerter sur les problèmes de sécurité" que pose cette cohabitation. 


Après la polémique sur la mort d'un cycliste lors d'une battue - un député LaREM a proposé d'interdire le VTT pendant la période de chasse -, le ministre Modem des Relations avec le Parlement Marc Fesneau, lui-même chasseur, a appelé mardi, sur Europe 1, "chacun à la responsabilité pour que l'on partage l'espace". "La seule chose que je regarde [quand il chasse], c'est la sécurité de mes voisins", a assuré le ministre. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter