Cyberattaque mondiale : Renault touchée par Wcry, tous les sites à l'arrêt

DirectLCI
HACKERS - L'entreprise Renault a indiqué ce samedi matin avoir été victime de la cyberattaque mondiale survenue vendredi. Ses usines sont même à l'arrêt par mesures de précaution. Des centaines de sociétés et des hôpitaux dans le monde ont également été touchés.

Ce ne sera sans doute pas la seule, mais c'est la première à le faire savoir publiquement en France. L'entreprise Renault a été victime de la vague de cyberattaques simultanées qui a touché vendredi soir des dizaines de pays dans le monde, a indiqué samedi matin la direction du constructeur automobile.


"Nous avons été touchés", a indiqué une porte-parole du groupe à l'AFP, en précisant que le constructeur était en train d'analyser la situation. "Une action est en place depuis hier (ndlr : vendredi) soir. On fait le nécessaire pour contrer cette attaque", a-t-elle ajouté. 

En attendant,  plusieurs usines Renault sont à l'arrêt, notamment celle de Sandouville (Seine-Maritime) que LCI a pu joindre et qui est stoppée depuis 1 heure du matin. Selon nos informations, tous les autres sites dans le monde sont aussi stoppés, par mesures de précaution. L'arrêt de la production "fait partie des mesures de protection qui ont été prises pour éviter la propagation du virus", a déclaré la porte-parole, sans préciser le nom des sites concernés. 


Selon l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'informations (Anssi), Renault est pour l'instant la seule victime française répertoriée.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter