Délinquants radicalisés : peut-on mieux les surveiller ?

DirectLCI
JT 20H - Le passage à l'acte des délinquants radicalisés est difficile à prévoir.

Le cas Radouane Lakdim illustre bien toute la difficulté à laquelle sont confrontés les services de renseignements. Et pour cause, les signes précurseurs d'un passage à l'acte d'un individu ayant le même profil que l'auteur des attaques terroristes dans l'Aude sont difficiles à détecter. D'ailleurs, les autorités n'ont même pas le temps de le prévoir. En effet, une recherche fructueuse d'éléments probants d'une radicalisation chez un petit délinquant relève de l'exploit. Les attentats perpétrés par Mohamed Lahouaiej-Bouhlel et par Karim Cheurfi sont d'autres exemples qui confirment également ce fait.


Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20h du 24/03/2018 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20h du 24 mars 2018 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

JT WE 20H

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter