Dénoncé par une amie sur Facebook, un Niçois radicalisé condamné à deux ans de prison

Dénoncé par une amie sur Facebook, un Niçois radicalisé condamné à deux ans de prison

RADICALISATION - Un Niçois de 27 ans a été condamné vendredi à deux ans de prison ferme pour apologie du terrorisme et consultation de sites terroristes. C’est une amie belge avec qui il était en contact via Facebook qui l’a dénoncé.

Sur Facebook, le jeune homme radicalisé faisait l'apologie du terrorisme,  défendant le fait que les musulmans avaient le droit de se défendre et  dénonçant sur fond de théorie du complot "l'hypocrisie" des médias français. Un Niçois de 27 ans  et dont le casier portait déjà des  condamnations pour vol aggravé et détention de stupéfiants, a été condamné vendredi  à deux ans de prison ferme pour apologie du terrorisme et consultation de sites  terroristes.  Il a été  immédiatement  placé en détention. Le parquet avait requis trois ans d'emprisonnement.

Signalé par une amie sur Facebook

Une jeune Bruxelloise de confession musulmane, avait signalé le 25 novembre  2015 aux services belges qu'elle avait des conversations sur Facebook avec un  homme dont les propos semblaient inquiétants, a précisé cet avocat,  Jean-François Fouqué, confirmant une information de Nice-Matin.     

À la suite de ce signalement, le parquet de Nice avait été saisi, ce qui  avait débouché, en septembre dernier, sur des réquisitions écrites. L'homme a  finalement été interpellé le 25 janvier 2017 au domicile de ses parents, à  Nice, avant d'être déféré et de passer en jugement vendredi lors d'une  comparution immédiate. 

Pas de lien établi avec une organisation jihadiste

Aucun lien direct avec une quelconque organisation jihadiste n'a pu être  établi. Des traces de photos d'enfants blessés ou morts suite à de supposés  bombardements français en Irak et en Syrie, ainsi que de photos de  décapitation, ont également été retrouvées sur son ordinateur, permettant  d'établir le délit de consultation de sites terroristes.

En vidéo

JT 20H - Comment fonctionnent les structures de suivi de déradicalisation ?

En vidéo

Scruter les réseaux sociaux pour détecter la radicalisation, la solution contre la menace terroriste ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

EN DIRECT - Israël/Palestine : plus de 150 morts depuis la reprise des violences, l'essentiel à Gaza

Covid-19 : ces pays européens qui ont déjà assoupli les règles aux frontières pour les touristes

Que devient Abi Bernadoth, le gagnant de "The Voice" ?

Bigard, Lalanne et Chalençon, têtes de file d'une manifestation anti-masques à Lyon

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.