Flambée de violences devant plusieurs lycées des Hauts-de-Seine

FAITS DIVERS

MECONTENTEMENT - Plusieurs incidents ont éclaté ce mardi devant un collège et trois lycées des Hauts-de-Seine, selon "Le Parisien". A chaque fois, pour des motifs bien différents.

Un collège et trois lycées du nord des Hauts-de-Seine touchés par une vague de violence ce mardi, comme le révèle Le Parisien. D'abord, un rassemblement a dégénéré ce matin vers 7h30 à Gennevilliers devant le lycée Galilée. En cause, la fin des ZEP (zones d’éducation prioritaire). Une centaine de jeunes ont manifesté devant l’établissement et des projectiles auraient été lancés vers les forces de l’ordre.

Plus tard dans la matinée, des poubelles ont été incendiées à Clichy, devant le lycée René-Auffray. Cette fois c'est le départ du cuisinier de la cantine qui aurait mis le feu aux poudres. Au même moment, un autre feu de poubelle est signalé, cette fois-ci à Colombes, devant le collège Moulin-Joly, non loin du lycée Maupassant. 

Puis, c'est le lycée Paul-Langevin à Suresnes qui est pris d'assaut par des élèves. Ces derniers organisent un blocus de l'établissement et mettent le feu à des poubelles alors que d’autres camarades sont en cours.  Les pompiers ont dû intervenir pour circonscrire le sinistre. Des images ont pu être filmées et postées sur Twitter.

Selon des élèves interrogés sur place par Le Parisien : le motif de leur mécontentement serait le manque de chauffage, de matériel et l’état des locaux. Au printemps dernier, plusieurs blocages dans le cadre de la contestation de la loi Travail avaient déjà dégénéré devant plusieurs établissements du nord des Hauts-de-Seine.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter