Deux ans de prison ferme pour avoir consulté des sites djihadistes

Deux ans de prison ferme pour avoir consulté des sites djihadistes

TERRORISME - Un Chartrais de 31 ans a été condamné à deux ans de prison ferme pour avoir consulté régulièrement des sites faisant l'apologie du terrorisme. Il aurait cherché à acheter des armes et projetait de s'en prendre à la tour Montparnasse.

Un habitant de Chartres a été condamné par le tribunal correctionnel local à une peine de deux ans de prison ferme pour avoir assidûment fréquenté des sites faisant l'apologie du terrorisme. La procureure avait requis un an d'emprisonnement, mais les juges ont opté pour la peine maximale.

Yannick Loichot, 31 ans, converti à l'islam en 2009, avait attiré l'attention des enquêteurs par son activité sur Internet. En plus d'aller sur des sites djihadistes appelant à commettre des attentats, il regardait régulièrement des vidéos de décapitation et cherché comment se procurer des armes, rapporte le journal local L'Echo républicain .

Il visait la tour Montparnasse

Sur Facebook, Yannick Loichot avait posté une photo de la tour Montparnasse avec ce commentaire : "Montparnasse, quelle belle tour?! On va lui rendre sa splendeur. Inch’Allah". Il aurait également cherché à obtenir les plans du bâtiment mastodonte.

Suffisamment d'éléments pour que ce Chartrais soit arrêté et jugé en comparution immédiate. Il se défendra en plaidant avoir fait tout ça "par curiosité". Mais les juges n'ont eu que peu de doutes quant à sa culpabilité. A son domicile ont été retrouvés des feuillets où l'on pouvait y lire, par exemple : "Décapitez tous les mécréants".

"Tous les voyants sont au rouge"

L'avocat de Yannick Loichot a demandé à ce que ne soit pas fait "de ce procès un exemple d'injustice", questionnant : "A partir de quel moment peut-on estimer que quelqu'un est radicalisé ?". Pour la procureure, "tous les voyants sont au rouge".

Le prévenu, condamné en vertu d'un récent article de loi réprimant la consultation habituelle de sites djihadistes, est parallèlement poursuivi pour apologie du terrorisme. Il encourt sept ans supplémentaires de réclusion.

A LIRE AUSSI
>> 
Menaces, apologie du terrorisme : "Depuis l’attentat, à Nice, nous en avons tous les jours"
>> 
Une mineure prête à commettre un attentat en France écrouée
>> 
Un enfant de 8 ans convoqué par la police pour "apologie du terrorisme"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Macron et Al-Sissi s'entretiennent avec le roi de Jordanie

Covid-19 : un tiers de la population de l'UE a reçu au moins une dose

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

Carte bancaire : vos achats en ligne de plus de 30 euros désormais soumis à l'authentification forte

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.