Deux journalistes français ont-ils voulu faire chanter Mohammed VI ?

Deux journalistes français ont-ils voulu faire chanter Mohammed VI ?

MAROC - Deux journalistes français, Eric Laurent et Catherine Graciet, ont été arrêtés jeudi à Paris, soupçonnés d'avoir fait chanter le royaume du Maroc en demandant 3 millions d'euros pour ne pas publier un livre contenant des informations compromettantes.

Les accusations sont suffisamment graves pour être mises au conditionnel. L'écrivain et journaliste Eric Laurent, 68 ans, spécialiste de politique internationale et collaborateur de France Culture, a été interpellé jeudi après-midi, selon une information de RTL . Même traitement pour sa consoeur Catherine Graciet. En cause ? Des soupçons de chantage contre le roi du Maroc.

Selon la radio, une information judiciaire a en effet été ouverte mercredi pour "chantage et tentative d'extorsion de fonds" et trois juges ont été désignés, après une plainte déposée auprès du procureur de Paris par le Maroc. Les journalistes sont accusés par les autorités marocaines d'avoir tenté de faire chanter le roi du Maroc, Mohammed VI. Ils auraient rédigé un livre "à charge" contre le monarque et réclamé 3 millions d'euros pour ne pas le publier.

Placé sur écoute

Selon les plaignants, Eric Laurent aurait contacté le cabinet du roi le 23 juillet dernier pour solliciter un rendez-vous et annoncer son intention de publier le livre. L'entrevue aurait eu lieu le 11 août avec un avocat marocain. C'est là qu'il aurait réclamé le montant de 3 millions d'euros. Une autre entrevue aurait eu lieu, cette fois le 21 août, avec les mêmes protagonistes mais avec une surveillance policière discrète, selon RTL. Jeudi, à l'occasion d'un ultime rendez-vous placé sous écoute par la police, l'écrivain aurait donné son accord pour une transaction à 2 millions d'euros, acceptant une avance de 80.000 euros en échange de l'annulation de la publication. Il a été interpellé à la sortie du restaurant où se tenait le rendez-vous.

Eric Laurent est l'auteur de plusieurs ouvrages sur le Maroc, dont Mémoire d'un Roi (1993), sous forme d'interview de l'ancien roi Hassan II. En 2012, il avait publié, cette fois sous le règne de Mohammed VI, un ouvrage intitulé Le Roi prédateur. Main basse sur le Maroc. Un ouvrage ou le journaliste et sa co-auteure, Catherine Graciet, dénonçaient l'accaparement des richesses marocaines par le souverain.

À LIRE AUSSI
>> Hollande et Mohammed VI en voie de réconciliation

>> Maroc : trois ans de prison pour le sosie du roi

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.