Deux-Sèvres : une mère soupçonnée d’avoir poignardé ses deux enfants, dont un mortellement

FAITS DIVERS
FAIT DIVERS – Une mère de famille âgée de 42 ans, soupçonnée d’avoir poignardé jeudi ses deux fils de 8 et 5 ans à son domicile de Bressuire (Deux-Sèvres), a été interpellée puis hospitalisée d’office. L’aîné a succombé à ses blessures. Le cadet, grièvement blessé, a été hospitalisé dans un état critique.

Terrible drame jeudi soir à Bressuire dans les Deux-Sèvres. Vers 20h30, les pompiers sont appelés pour une banale intervention à la suite d'un accident de la route à Noirterre. En arrivant sur place, ils découvrent une femme au volant de la voiture incriminée. La conductrice ne leur est pas inconnue, selon La nouvelle République.Il s'agit en effet de l’ancienne conjointe d’un de leur collègue sapeur-pompier professionnel. 


Les soldats du feu s’inquiètent immédiatement des traces de sang apparentes sur les vêtements de cette femme, âgée de 42 ans, et sur les deux sièges enfants vides à l’arrière du véhicule. Quand ils lui demandent où sont ses deux petits garçons, la mère de famille leur aurait répondu de manière incohérente.  "Elle a déclaré aux sapeurs-pompiers qu'elle avait 'poignardé quelqu'un', sans donner plus de précisions, indique une source proche du dossier ce vendredi à LCI. Elle était complètement désorientée. Dans un état oscillant entre hystérie et prostration". 


Les pompiers appellent alors le père de famille. Ce dernier se rend au domicile de son ex-épouse, à Bressuire, à  moins d'une dizaine de kilomètres de là. Sur place, il découvre, dans la salle de bains, le corps sans vie de son fils aîné âgé de huit ans. Le cadet, âgé de 5 ans, se trouve à ses côtés. Grièvement blessé au niveau du thorax, il a été hospitalisé au CHU de Poitiers dans un état jugé critique.  

Admise en psychiatrie

Soupçonnée d’avoir poignardé ses deux garçons, la mère de famille a été interpellée avant d’être admise d’office au service de psychiatrie du centre hospitalier Nord-Deux-Sèvres à Thouars. 


Une enquête a été ouverte par la gendarmerie de Bressuire.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter