Dieudonné perd-il tous ses procès ? (VIDÉOS)

Dieudonné perd-il tous ses procès ? (VIDÉOS)
FAITS DIVERS

JUSTICE -Le tribunal de Paris a condamné ce mardi l’humoriste controversé à deux mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende pour provocation à la haine raciale à la suite de ses propos tenus dans son spectacle "La Bête immonde". Régulièrement condamné, le polémiste alimente aussi les cartons des tribunaux en portant plainte lui-même pour diffamation.

Un habitué des prétoires. On ne compte plus les procédures judiciaires ouvertes à l'encontre de Dieudonné. Ni les recours qu’il intente devant le tribunal administratif, demandant des dédommagements à chaque fois qu’un de ses spectacles est interdit. Ni même les procédures en diffamation visant des journaux pour avoir qualifié le geste de la "quenelle" de "sorte de salut nazi déguisé" - au moins quatorze. Ce mardi, le tribunal de Paris l'a condamné à deux mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende pour ses propos tenus dans le spectacle "La Bête immonde".  S’il pouvait se targuer de gagner dans les années 2000 quelques-uns de ses procès, c’est désormais une époque révolue. Metronews dresse une liste, non exhaustive, des principales défaites et victoires judiciaires du polémiste. Pour un montant total d'au moins 80.000 euros d’amende en dix ans.

 Le match Dieudonné/Arthur - 1/1, balle au centre
En 2006, Dieudonné est condamné à 3000 euros d’amende pour incitation à la haine raciale. Dans un entretien au magazine The Source en décembre 2003, Dieudonné avait déclaré qu’Arthur finançait l’armée israélienne : "Il faut savoir qu’Arthur avec sa société de production finance de manière très active l’armée israélienne qui n’hésite pas à tuer des enfants palestiniens", déclarait-il. Le match retour se joue en 2008 où  l’humoriste fait condamner Arthur pour injure publique . Sur Europe 1, l’animateur avait déclaré : "Même les mecs du Front national ont honte que Dieudonné soit venu les voir, c’est-à-dire que même le Front national n’en veut pas, [...] c’est bien la preuve que c’est la dernière des pourritures".

 Les juifs et "la traite des Noirs" - Condamné
En novembre 2007, la cour d’appel confirme la condamnation de Dieudonné pour "provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence raciale ou religieuse". Il est condamné à 5000 euros d’amende pour avoir comparé les juifs à des "négriers"  dans un entretien dans le JDD en février 2004 . Il avait déclaré que "ceux qui m’attaquent ont fondé des empires et des fortunes sur la traite des Noirs et l’esclavage".

 Le colon-juif crie "Isra-Heil" - Relaxé
Après son sketch sur le plateau de Marc-Olivier Fogiel, dans "On ne peut pas plaire à tout le monde", Dieudonné est poursuivi par la Licra, l’UEJF et le Consistoire. En cause, l’interprétation d’un colon juif criant "Isra-Heil ! ". Il est relaxé en 2004 en première instance, puis en appel l’année suivante et enfin en cassation en 2007.

 La "pornographie mémorielle" - Condamné
En 2008, la cour d’appel de Paris condamne définitivement Dieudonné pour avoir comparé trois ans plus tôt lors d’une conférence de presse la Shoah à de la "pornographie mémorielle". Il précise que ses propos visent les commémorations et non l’Holocauste en soi. La cour d’appel le condamne à 7000 euros d’amende.

 Dieudonné fait acclamer Faurisson - Condamné
Le 26 décembre 2008, Dieudonné joue "J’ai fait le con" au Zénith de Paris.  Il fait remettre sur scène le "prix de l’infréquentabilité" à Robert Faurisson , déguisé en déporté juif. L’historien a été à plusieurs reprises condamné pour négationnisme. Dieudonné est condamné à 10.000 euros d’amende, peine confirmée en appel en 2011. Son pourvoi en cassation est rejeté l’année suivante, et en novembre 2015, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) déboute sa contestation.

 L’affaire "Shoahnanas" - Condamné
Dieudonné avait transformé la chanson "Chaud cacao" d’Annie Cordy en "Shoahnanas",  faisant mine qu’il fallait comprendre "chauds ananas" . Il est condamné en appel en 2013 pour injure et provocation à la haine raciale. Montant de l’amende : 28.000 euros.

 Des dons illégaux – Condamné
Les amendes, ça coûte cher. Et Dieudonné a besoin de se renflouer. Dans une vidéo postée sur Internet en décembre 2013, il appelle ses fans à "donner" de leur poche, juste après avoir été condamné à une amende de 28.000 euros pour la chanson "Shoahnanas". Mais la loi interdit d’ouvrir ou d’annoncer publiquement des appels aux dons  pour honorer des amendes faisant suite à des condamnations judiciaires. 6000 euros d’amende viennent alourdir la note.

► "Je me sens Charlie Coulibaly" - Condamné
Deux mois de prison avec sursis pour apologie d’actes de terrorisme. Le tribunal correctionnel de Paris le condamne coupable le 18 mars 2015 pour  son message "Je me sens Charlie Coulibaly", posté, puis rapidement enlevé , le 11 janvier sur Facebook, alors que des millions de personnes venaient de défiler en France.

► Patrick Cohen et "les chambres à gaz" - Condamné
Le 19 mars 2015, Dieudonné est condamné à 22.500 euros d’amende pour  des propos visant Patrick Cohen, journaliste à France Inter . Il déclarait alors : "Quand je l’entends parler, Patrick Cohen, je me dis, tu vois, les chambres à gaz… Dommage." Le polémiste a fait appel et a été rejugé en février 2016. La justice a confirmé le 14 avril le jugement de première instance. 

► Les procédures toujours en cours
Le tribunal administratif d’Orléans doit rendre sa décision concernant les recours déposés par Dieudonné contre l’interdiction de son spectacle "Le mur" à Tours et Orléans en janvier 2014. Il a réclamé en dédommagement 20.000 euros à l’Etat et plus d’un million d’euros aux deux villes qui avaient interdit les représentations. "Ces décisions sont attendues car ce sont les premières concernant les interdictions de spectacle de 2014", commente auprès de metronews son avocat, Jacques Verdier.

Une autre décision est attendue à Nantes dans les prochaines semaines. "Autant il est rapide de décider une interdiction, autant il est long d’obtenir une décision sur le bien-fondé de cette interdiction", poursuit-il, regrettant que la justice se prononce sur le fond plus de deux ans après les faits.

Autre procédure qui pourrait mettre un sérieux coup aux ressources du polémiste, celle pour fraude fiscale, blanchiment et abus de biens sociaux, dans laquelle Dieudonné a été mis en examen à l’été 2014. Il est soupçonné d’avoir envoyé depuis cinq ans 400.000 euros au Cameroun alors qu’il a très régulièrement "omis" d’honorer les amendes de ses diverses condamnations.

EN SAVOIR + 
>> 
"Les chambres à gaz... dommage" : Dieudonné devant le tribunal
>>  Dieudonné règle ses comptes avec le fisc

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Nouvelles mesures anti-Covid : "La décision a été prise"

"Vous avez un problème avec la République", vive altercation à l'Assemblée entre Blanquer et Mélenchon

Reconfinement : ce que l'on sait des pistes envisagées par l'exécutif

Les écoles et les collèges vont-ils rester ouverts en cas de reconfinement ?

REPLAY - Didier Raoult sur LCI : "Je ne suis pas Nostradamus"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent