Disparition de Maëlys : la meilleure amie du suspect espère qu'il "est victime d'une terrible scoumoune"

TÉMOIGNAGE – La meilleure amie de l’homme mis en examen dans l’enquête sur la disparition de Maëlys ne veut pas croire en l’implication de celui qu’elle connaît depuis dix ans.

Dix jours après la disparition de la petite Mäelys, un homme est au cœur de l’enquête. Invité à la soirée de mariage à Pont-de-Beauvoisin au cours de laquelle la fillette de 9 ans a disparu, il a depuis été mis en examen pour enlèvement et séquestration. Une trace ADN de l’enfant a été retrouvée dans son véhicule. Lui clame son innocence.  


Sa meilleure amie, qui est l'une des cinq personnes à l’avoir croisé entre sa sortie de garde à vue vendredi et sa réinterpellation, dimanche, a également du mal à croire qu’il pourrait être lié à l’affaire. Au journal Le Parisien, elle explique qu’à sa sortie de la gendarmerie, il est "naturellement (…)  venu se réfugier" chez elle. Et lui a répété qu’il n’y était pour rien. "Il n’a pas pu faire ça", assure celle qui décrit l’homme de 34 ans comme quelqu’un de "solide, sur lequel on peut compter, toujours présent". Cette trentenaire, mère de famille, avoue néanmoins avoir interrogé sa fille de 6 ans quant à "la manière dont tonton Nono a pu se comporter avec elle par le passé". "D’après ma petite, il n’y a jamais rien eu de bizarre, explique-t-elle au journal. (…) Les enfants l’apprécient mais sans qu’il n’y ait jamais rien eu de malsain". 

"Mais s’il a fait ça…"

La jeune femme revient également sur un des éléments qui a attiré l’attention des enquêteurs : le lavage de sa voiture le lendemain du mariage. Le suspect a expliqué qu’il avait l’intention de la vendre, ce qu’atteste son amie : "Il avait déjà annoncé depuis deux semaines qu'il mettait en vente sa voiture, et qu'il avait un acheteur potentiel". Quant au nettoyage très méticuleux du véhicule, rien d’anormal. "Avec les autres gars de la bande, ils sont fous de voiture, poursuit-elle. Nous, les filles, on se moque d'eux. Ils sont capables de disserter un moment sur la meilleure cire pour carrosserie ou le produit miracle pour nettoyer des jantes alu… "

Mais face à cette trace de l’ADN de Maëlys retrouvée sur les commandes de son véhicule, les certitudes de l’amie vacillent. "Nous sommes déjà effondrés. Mais s'il a fait ça (…) Je ne sais plus. C'est vrai que tout l'accuse. Je veux croire qu'il est la victime d'une terrible scoumoune. Ou alors, je ne sais pas ce qu'il pourrait lui avoir pris". Alors, elle élabore des hypothèses : "Peut-être un terrible accident, par exemple en reculant, et une crise de panique qui lui aurait alors fait péter les plombs. Mais faire sciemment du mal à un enfant, non, je ne peux imaginer que le Nordahl que je connais ait fait ça..." Tandis que les recherches se poursuivaient sur le terrain mercredi, l’enfant restait introuvable. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Disparition de Maëlys : le dénouement après 6 mois d'enquête

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter