Disparition de Maëlys : "J’ai de la peine pour lui et pour la petite Maëlys", dans le village du gardé à vue, c'est l'incompréhension

REPORTAGE - Dans le petit village de Domessin, d’où est originaire le jeune homme qui a été placé en garde à vue jeudi dans l’enquête sur la disparition de la petite Maëlys, les habitants sont circonspects. Pour son avocat, les gendarmes n’ont aucun élément tangible contre lui. Tandis que son audition était prolongée de 24 heures ce vendredi, une de ses connaissances a à son tour été placée en garde à vue.

C’est un hameau posé sur un vallon fait de jolies maisons et de champs où paissent un âne et des chevaux. Mais depuis jeudi, la garde à vue d’un jeune homme du coin dans l’enquête sur la disparition de Maëlys est venue briser la tranquillité de Domessin. Des journalistes venus couvrir l’affaire ont bien tenté de s’approcher de la maison ocre aux volets marron des parents. Mais les chiens qui aboient bruyamment ont fait comprendre qu’ils n’étaient pas les bienvenus. 


Ici et là, on décline pudiquement les demandes d’interviews ou on exprime son désarroi."On le voit promener son chien, ou avec ses copains devant chez lui. Voir son nom cité dans cette affaire, c’est incompréhensible", se désole une voisine de ce village savoyard situé à moins de 3 kilomètres de Pont-de-Beauvoisin. 


Le trentenaire, dont la garde à vue a été prolongée vendredi tandis qu'un de ses proches était à son tour interpellé afin de confronter leurs déclarations, était présent au mariage la nuit où Maëlys a disparu. Il avait été invité par le marié au vin d’honneur puis à partager le dessert et le reste de la soirée. Comme tous les convives, il a été auditionné par les gendarmes chargés de l’enquête pour retrouver la fillette de 9 ans. 

Mais des inexactitudes dans ses premières déclarations ont interpellé les enquêteurs qui cherchent désormais à clarifier l’emploi du temps de cette personne qui a reconnu s'être absentée de la soirée sur des créneaux horaires pouvant correspondre à la disparition de Maëlys. "Il y a peut-être eu des contradictions ou de petits décalages dans ses déclarations mais il n’y a aucun élément tangible", assure à LCI Me Méraud, l'avocat de ce trentenaire connu pour des infractions de droit commun qui porteraient sur de petits trafics de stupéfiants.

Ici, on n’est pas nombreux donc c’est un peu radio potin"Une habitante de Domessin

A Domessin, les voisins n'ignoraient pas que le jeune homme "avait eu affaire avec la justice". "Ici, on n’est pas nombreux donc c’est un peu radio potin, témoigne une voisine. Mais il y a un monde entre dealer un peu et enlever une enfant". "J’ai de la peine pour lui et pour la petite Maëlys, confie une autre villageoise. L’attente pour les parents doit être insoutenable". 


Après six jours d’intenses recherches, aucune trace de la fillette n’a été trouvée. Les chiens pisteurs marquent l’arrêt devant le parking de la salle des fêtes, puis rien. Ce vendredi 1er septembre, cinq jours après la soirée de mariage, le dispositif a été allégé et le périmètre de recherches élargi. Les plongeurs continuaient eux de sonder les plans d’eau du secteur. Epaule contre épaule, dans une eau remplie de vase, leurs mains devenaient leurs yeux. Mais en cette fin de matinée pluvieuse, celles-ci ne butaient que sur un tas de déchets et de morceaux d’arbres. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Disparition de Maëlys : le dénouement après 6 mois d'enquête

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter