Disparition de Maëlys : "Les enfants sont montés dans sa voiture pour voir si ses chiens y étaient", assure l'avocat du suspect

FAITS DIVERS
INTERVIEW - Un invité du mariage au cours duquel Maëlys a disparu à Pont-de-Beauvoisin a été mis en examen dimanche pour enlèvement et séquestration. Selon nos informations, une trace ADN de l'enfant de 9 ans a été retrouvée sur les commandes du tableau de bord de son véhicule. Son avocat, maître Méraud, assure à LCI que si son client a reconnu avoir fait monter la fillette dans le véhicule, il n'est en rien lié à sa disparition et est victime d'un "malheureux concours de circonstances".

Il clame son innocence. L'homme de 34 ans qui a été mis en examen pour enlèvement et séquestration dans le cadre de la disparition de la petite Maëlys assure qu'il n'y est pour rien. Oui, il a reconnu devant les enquêteurs avoir fait monter la fillette dans son véhicule où a été retrouvé une trace AD. Mais non, il ne l'a pas enlevée, explique son avocat Me Méraud, joint par LCI.  

En vidéo

VIDÉO- Disparition de Maëlys : le point sur l'enquête

LCI : Votre client a reconnu avoir fait monter Maëlys dans sa voiture au cours de la soirée où elle a disparu. Comment l'explique-t-il ?

Me Méraud : Il était en train de fumer près de son véhicule, les enfants étaient également à l’extérieur. Deux d'entre eux, qui avaient su qu’il avait des chiens, sont venus vers lui pour les voir. Il a ouvert sa porte, ils sont montés sur la banquette arrière, ils ont regardé s’il y avait des chiens dans le box et sont ressortis.

LCI : Les chiens étaient-ils dans le véhicule ?

Me Méraud : Non, ils n'étaient pas dans la voiture de mon client.

LCI : Pourquoi, alors, avoir fait monter les enfants ?

Me Méraud : Parce que les enfants ne le croyaient pas quand il disait qu’il ne les avait pas.

LCI : Comment explique-t-il son absence au cours de la soirée où Maëlys a disparu ?

Me Méraud : Il a fait un aller-retour pour changer son short qui était taché de vin. Sa mère confirme qu’il est bien rentré chez lui (Il vit chez ses parents à Domessin, ndlr).

LCI : Et la présence de l'ADN de Maëlys sur les commandes du tableau de bord de son véhicule ?

Me Méraud : Techniquement, il ne se l'explique pas et ne comprend pas. Mais on ne peut pas écarter l’hypothèse que cette trace soit le résultat d’un transfert ou d’un transport d’ADN.

LCI : Son absence momentanée durant la soirée, ses égratignures, l'ADN de la fillette retrouvé dans son véhicule... Plusieurs éléments semblent aujourd'hui l'accabler. Dans quel état d'esprit est-il ?

Me Méraud : Il est découragé, abattu. Malgré une multitude de déclarations, il a l’impression d’être pris dans un engrenage. Chacune de ses explications lui revient en pleine figure comme étant un élément à charge, du seul fait qu'on lui reproche de ne pas avoir dit cela avant. Mais une seule et unique trace d'ADN a été retrouvée. C'est pour mon client un malheureux concours de circonstances.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Disparition de Maëlys : le dénouement après 6 mois d'enquête

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter