Disparition de Mathis : le portrait vieilli qui relance l'espoir de la maman

Disparition de Mathis : le portrait vieilli qui relance l'espoir de la maman
FAITS DIVERS
DirectLCI
DISPARITION - Le père du petit Mathis a été condamné en juin à 20 ans de prison pour l'enlèvement de son fils. Mais le combat de sa mère continue pour retrouver l'enfant aujourd'hui âgé de 12 ans. Elle a fait réaliser des portraits de lui vieilli.

Le procès n'aura pas élucidé la seule question que tout le monde se posait : où est Mathis ? Sylvain Jouanneau, condamné en juin à 20 ans de prison pour l'enlèvement et la séquestration en 2011 de son fils, a emporté dans sa cellule son terrible secret. "C'en est terminé avec lui", souffle Nathalie Barré.

Mais si la mère de l'enfant n'espère plus rien de son ex-mari, qu'elle avait imploré à la barre de parler, elle garde l'espoir chevillé au corps. Avec l'aide de la police judiciaire, elle a fait réaliser un portrait vieilli de son fils. "Mathis avait 8 ans quand il a disparu, il en a 12 aujourd'hui. A ces âges, les enfants changent beaucoup", explique-t-elle à metronews.

"Le voir ainsi n'a pas été facile"

Nathalie Barré espère que cette nouvelle photo "fera le tour du monde et que peut-être, quelqu'un parlera". L'image vieillie a été réalisée par une société américaine spécialisée en la matière. La maman a reçu le nouveau visage de son enfant cette semaine : les mêmes yeux bleus, le même sourire, mais un petit garçon désormais jeune ado. "Ça m'a fait quelque chose... Trois ans et demi se sont écoulés, il faut s'habituer à cette nouvelle image, ces nouveaux traits, nous confie-t-elle pudiquement. Ce n'est pas facile mais il faut avancer. Il faut se dire que c'est grâce à ce portrait que je vais le retrouver".

La dernière fois qu'elle l'a vu, c'était en septembre 2011. Mathis devait rentrer à la maison après avoir passé deux jours avec son père, qui en avait la garde un week-end sur deux. Mais l'ancien maçon de 41 ans ne lui a jamais ramené. Devant la cour d'assises du Calvados, il a affirmé que Mathis "allait bien", qu'il ne l'avait "pas tué", qu'il l'avait confié à des tiers à l'étranger, refusant d'en dire plus afin de les "protéger". Des déclarations jugées peu crédibles par les enquêteurs.

Si vous pensez pouvoir aider les enquêteurs, vous pouvez joindre le numéro vert : 0800 35 83 35 ou par mail jouanneau@interieur.gouv.fr

EN SAVOIR + >> Disparition de Mathis : Sylvain Jouanneau condamné à 20 ans de prison

Lire et commenter