Disparition de Romain Barré : cinq personnes avouent l'avoir tué avant de jeter son corps dans la Loire

Disparition de Romain Barré : cinq personnes avouent l'avoir tué avant de jeter son corps dans la Loire

AVEUX - Cinq personnes entendues dans le cadre de l'enquête sur la disparition de l'homme de 38 ans à Nantes ont avoué l'avoir tué avant de jeter son corps dans la Loire.

Ils sont cinq, et reste encore à déterminer le rôle de chacun. Quatre hommes et une femme qui avaient été placés en garde à vue vendredi dans le cadre de l'enquête sur la disparition, à Nantes, de Romain Barré, ont avoué ce 8 octobre l'avoir étranglé et avoir jeté son corps dans la Loire.  L'agent immobilier de 38 ans aurait été tué "le soir de sa disparition", précise le procureur de la République de Nantes. 

Les suspects devraient être déférés dimanche pour clarifier le rôle de chacun. "Tous n'étaient pas impliquées au même degré", indique Pierre Sennès. 

Lire aussi

    Romain Barré avait été vu pour la dernière fois le 28 septembre vers une heure du matin alors qu'il sortait d'un restaurant du centre de Nantes. Il se serait assoupi au volant et aurait été tué par strangulation lors d'une tentative de vol de  son véhicule, selon le magistrat.  

    Le corps de la victime n'a pas été retrouvé, tandis que son véhicule avait été découvert trois jours après le signalement de sa disparition par sa compagne.

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

    VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

    Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

    Covid-19 : la mortalité liée au virus aux États-Unis cette année remet-elle en cause la vaccination ?

    EN DIRECT - Covid-19 : risque "élevé à très élevé" que le nouveau variant "Omicron" se répande en Europe

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.