Disparition des Troadec à Orvault : le téléphone portable de Sébastien, le fils, a été le dernier à s'éteindre

ENQUETE - L’étude de la téléphonie montre que le portable du fils Troadec, Sébastien, est le dernier des 4 appareils de la famille à s’être éteint, le 17 février au soir. Un élément troublant.

Petit à petit, l'enquête sur la disparition mystérieure des Troadec à Orvault, près de Nantes, avance. Dimanche, le procureur a indiqué que les traces de sang retrouvées dans la maison familiale appartenaient bien au couple et à leurs deux enfants.


Autre avancée notable : l’étude de la téléphonie montre que le téléphone portable du fils, Sébastien, est le dernier des 4 portables de la famille à s'être  éteint. Les appareils du père, de la mère, du fils et de la fille se sont en effet tous éteints, à tour de rôle, entre le 16 février au matin et le 17 au soir. Aucun n’a été rallumé depuis. C'est un élément troublant pour les policiers.

Enquête pour "homicides volontaires"

Les Troadec n'ont plus donné de nouvelles depuis le 16 février. Les investigations ont débuté dans la nuit de jeudi à vendredi après que la soeur de Brigitte, la mère, a prévenu les autorités. 


L'enquête a été ouverte pour "homicides volontaires, enlèvements et séquestrations".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaire Troadec

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter