"Je veux croire qu'ils sont encore vivants" : la sœur de Brigitte Troadec sort du silence

ORVAULT - Dans une interview accordée au Parisien jeudi, Hélène, la sœur de Brigitte Troadec, et son mari David, se sont exprimés sur la disparition de la famille, espérant que les quatre membres soient "encore vivants".

Disparue depuis la mi-février de leur domicile d’Auteuil à Orvault, en Loire-Atlantique, la famile Troadec fait l’objet depuis plusieurs jours d’une vaste enquête. Ainsi, la carte vitale de la fille cadette, Charlotte, 18 ans, a été retrouvée à côté de Brest ce mercredi et la voiture de Sébastien, le fils ainé de 21 ans, a été découverte à Saint-Nazaire, à 60 kilomètres du domicile familial.

On est peut-être venu les attaquer chez euxHélène Troadec

Dans une interview accordée au Parisien ce jeudi, Hélène, la sœur de la mère de la famille, Brigitte, et son mari David ont exprimé leurs inquiétudes et leurs espoirs de retrouver la famille vivante. "Je veux croire qu'ils sont encore vivants ou séquestrés quelque part. On est peut être venu les attaquer chez eux", espère Hèlène, la sœur de Brigitte, qui a donné l’alerte pour la disparition de la famille. "Le coup de blues d'une famille qui part sur un coup de tête pour prendre le large, je n'y crois pas. Ma sœur est bien trop rationnelle pour cela", ajoute-t-elle. 


David, le mari d’Hélène, a quant à lui donné son sentiment sur Sébastien, le fils ainé des Troadec : "C'est un gentil garçon qui venait souvent manger à la maison. Je n'ai rien vu, ni deviné quelque chose d'anormal chez lui." "Il n'y a pas d'ombre dans notre famille", ajoute-t-il.

Ma mère n'avait plus de contacts depuis quelques joursHélène Troadec

Depuis maintenant deux semaines, Hèlène et David vivent "accrochés" à leur téléphone et doivent faire face à cette situation "dans l’attente et le stress". "Cette situation est angoissante pour toute la famille. Mais nous devons faire face pour nos deux enfants âgés de dix et douze ans. C'est difficile. Les mots manquent. Mais il faut aussi savoir leur expliquer", déclare David.


Hélène est également revenue sur les circonstances de la disparition de sa sœur Brigitte, la mère de la famille Troadec : "Ma mère, Denise, n'avait plus de contacts depuis quelques jours avec Brigitte alors qu'elles s'appelaient toutes les semaines." Désemparée, Hélène ne peut s'empêcher de penser au pire et conclut : "J'ai perdu quatre membres de ma famille...".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaire Troadec

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter