Disparition inquiétante d'une mère de famille en Gironde : le corps d'une femme retrouvé dans les bois

Disparition inquiétante d'une mère de famille en Gironde : le corps d'une femme retrouvé dans les bois

DirectLCI
ENQUÊTE - Des recherches étaient menées vendredi pour retrouver une mère de famille de 41 ans, Christelle Brauer, vue pour la dernière fois lundi à Marcillac (Gironde) et qui a laissé derrière elle ses enfants, ses papiers et son argent. Le corps d'une femme, dont l'identité doit être vérifiée, a été découvert.

S'agit-il du corps de Christelle Brauer, portée disparue depuis lundi ? Cette mère de famille, conseillère municipale de Marcillac (Gironde), n'a plus donné signe de vie depuis ce jour où elle devait récupérer ses enfants à la descente du car scolaire. Vendredi après-midi, le corps d'une femme a été retrouvée dans les bois de Montendre, en Charente-Maritime voisine. Une autopsie doit être pratiquée pour savoir si c'est elle. Mais cette découverte à "quelques centaines de mètres" seulement du véhicule de la disparue laisse présager le pire.


Les gendarmes de Gironde avaient lancé dès le lendemain de sa disparition un avis de recherche et des ratissages avaient été menés vendredi. C'est dans ce cadre que le corps d'une femme a été trouvé. Cette mère de famille de 41 ans "était bien insérée socialement et n'avait pas de souci apparent", expliquait une source proche de l'enquête il y a quelques jours. "Toutes les pistes sont envisagées, on n'a fermé aucune porte", indiquait-on encore.

Un corps retrouvé près de Jussac

Mercredi, son véhicule avait été retrouvé dans une zone boisée de Montendre à quelques kilomètres de son lieu de résidence. Les expertises scientifiques n'avaient pas permis pour l'heure de privilégier une piste criminelle ou l'hypothèse d'une disparition volontaire. 


L'autopsie devrait permettre de faire avancer l'enquête confiée à la section de recherches de la gendarmerie de Bordeaux. 

Le journal Sud-Ouest expliquait que les circuits habituellement empruntés à pied par la jeune femme étaient ratissés. "Elle marchait beaucoup après quelques soucis de santé, notamment vers l’aérodrome de Montendre, mais dans ces cas-là, elle laissait son véhicule à la maison", s'inquiétait alors de son côté le maire de Marcillac, Philippe Labrieux, contacté par nos confrères.

Plus d'articles

Sur le même sujet