La famille Troadec a disparu à Orvault : ce qu'on sait pour l'instant

La famille Troadec a disparu à Orvault : ce qu'on sait pour l'instant
FAITS DIVERS

DISPARITION - A Orvault, près de Nantes, la stupéfaction domine toujours, alors que le couple Troadec et ses deux enfants n’ont plus donné signe de vie depuis le 16 février. Des traces de sang ont été retrouvées à l’intérieur du domicile, mais pas des quatre membres.

C'est un fait divers qui intrigue et dont le voile est encore loin d'être levé. Depuis le 16 février, la famille Troadec, résidant à Orvault, dans la banlieue de Nantes (Loire-Atlantique), ne donne plus signe de vie. Ce qui n'est pas sans rappeler l'affaire Dupont de Ligonnès. 

Parce que les informations se multiplient et qu'une procédure judiciaire est en cours, LCI fait le point sur les éléments essentiels à retenir sur les éléments dont on dispose plus de dix jours après la disparition.

Voir aussi

Quatre disparus

C'est donc toute une famille qui laisse ses proches sans nouvelles depuis le 16 février. Les parents Pascal (49 ans) et Brigitte (49 ans), et leurs enfants Sébastien (21 ans) et Charlotte (18 ans). Après que les parents ne se sont pas présentés à leur travail, la soeur de la mère de famille a donné l'alerte auprès des enquêteurs. Ceux-ci ont investi le domicile familial le 23 février. Vaisselle dans l'évier, linge humide, frigo rempli... Tout semble indiquer que chacun vaquait à ses activités avant d'être brusquement interrompu.

Des tâches de sang manquantes et une carte bleue piratée

Des tâches de sang ont été retrouvées au domicile des parents, dont certaines essuyées, appartenant à tous les membres de la famille... exception faite de Charlotte Troadec. Cela a renforcé l'inquiétude des enquêteurs. La fille Troadec dont la carte bleue a été utilisée frauduleusement le 16 février, pour acheter des jeux vidéo... Soit le jour de la disparition supposée de cette fratrie. Ce soir-là, la mère et la fille sont allées le signaler au commissariat. Selon nos informations, il s'agit d'un piratage classique et non d'un vol de carte bleue, et les enquêteurs se refusent à faire le lien avec l'affaire. Toutefois, il est à noter que son frère passait énormément de temps à joueur aux jeux vidéo, notamment en ligne.

Voir aussi

Sébastien, l'aîné au profil intrigant

Rapidement, les enquêteurs s'étonnent de la disparition d'une Peugeot 307, propriété de Sébastien Troadec, et remontent la piste numérique du jeune homme. Ils découvrent alors un individu fan de réseaux sociaux et du forum 18-25 de jeuxvideos.com , aux tendances suicidaires et visiblement rancunier vis-à-vis de son père, le tout synthétisé dans des tweets remontant à quelques années, dans lequels il décrit un père alcoolique passant son temps à crier. Victime de harcèlement, Sébastien s'est mué ensuite en harceleur, ce qui lui a valu d'être soumis à une procédure de réparation pénale pour des faits de menaces d'atteintes aux personnes. Son sang a été retrouvé sur son téléphone portable, dans la maison familiale. Un téléphone portable qui a été le dernier de la famille à s'éteindre. 

Lire aussi

Une information judiciaire ouverte

Lundi 27 février, le parquet de Nantes a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire contre X des chefs d'homicides volontaires, enlèvements et séquestrations. Dans son communiqué, l'institution établit "le contexte de violences graves ayant présidé à la disparition de la famille Troadec". Mais le parquet ne peut pas confirmer s'il a à faire à "un drame familial" ou à un incident lié à "une ou plusieurs personnes étrangères à la famille". De quoi l'amener à recommander d'éviter "de désigner nominativement des personnes qui pourraient être considérées comme suspectes".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter