Disparus d'Orvault : des ossements humains retrouvés dans la ferme où vivait le beau-frère

ENQUÊTE - Depuis hier, les enquêteurs fouillent la ferme où vivaient Hubert Caouissin et Lydie Troadec dans le Finistère à la recherche des corps de la famille Troadec. Ce mercredi, ils ont découvert des fragments d'os humains ainsi que des bijoux appartenant à la famille tuée à Orvault.

Depuis que Hubert Caouissin est passé aux aveux, la question essentielle à laquelle tentent de répondre les enquêteurs porte sur les corps des victimes. Qu'a fait le principal suspect des cadavres de la famille Troadec ? Ce mercredi matin au lieu-dit Logonna-Quimerc'h, l'ancien beau-frère et Lydie, la soeur du père de la famille Troadec,  sont revenus avec les policiers dans cette ferme. 


Là, sur ce terrain de 30 hectares au fond d’un vallon situé sur la commune de Pont-de-Buis-lès-Quimerch dans le Finistère, "les fouilles ont permis de découvrir des fragments de corps humains et des bijoux appartenant à la famille des victimes", a indiqué le procureur de Nantes dans un communiqué. Le suspect affiche "une attitude de coopération avec les magistrats 

instructeurs et les enquêteurs de la police judiciaire", a précisé le magistrat.


"Les recherches vont se poursuivre jusque tard dans la nuit et se prolonger encore jeudi 9 mars", a annoncé Jean-René Personnic, le chef de la PJ de Nantes qui pilote l'enquête. "Une logistique très importante a été déployé sur le terrain", a-t-il ajouté. "Deux compagnies de CRS venus de Rennes, 45 élèves gardiens de la paix de l'école de police de Saint-Malo, 14 enquêteurs, un commissaire, ainsi que 10 techniciens de la sous-direction de la police technique et scientifique d'Ecully (Métropole de Lyon)". Il faut dire que les lieux sont "très accidentés, avec une abondante végétation, boueux et donc difficilement praticables".

En vidéo

Affaire Troadec : l'intégralité de la conférence de presse du procureur de Nantes

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaire Troadec

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter