Disparus d'Orvault : la voiture du fils Sébastien Troadec retrouvée à Saint-Nazaire, à 60 km du domicile familial

ENQUÊTE - Alors que mercredi, LCI vous révélait que la carte Vitale de Charlotte, la fille, avait été retrouvée à côté de Brest, on apprend ce jeudi que la voiture du fils Sébastien, activement recherchée depuis la disparition de la famille, a été découverte à Saint-Nazaire. Soit à 60 kilomètres du domicile familial. Selon nos informations, aucun corps n'a été retrouvé dans la 308.

Depuis le début des investigations, elle était activement recherchée. La voiture de Sébastien, 21 ans, le fils de la famille Troadec disparue depuis le 16 février, a été retrouvée ce jeudi 2 mars au matin à Saint-Nazaire. Soit à une soixante de kilomètres du domicile familial. 


Une information dévoilée par Ouest France confirmée par une source proche de l'enquête à LCI. Selon nos informations, aucun corps n'a été retrouvé dans l'habitacle de cette 308 couleur gris clair, dont le signalement avait été diffusé à l'ensemble du territoire, notamment aux frontières. Aucune trace de sang visible à l'oeil nul n'ayant été relevées, elle devait être passée au Bluestar, ce produit qui permet de détecter des traces infimes effacées ou minutieusement lavées. 

Selon le quotidien régional, la voiture, convoyée depuis au commissariat de Nantes, était garée sur le parking de l'église Saint-Joseph de Méan-Penhoët, située à proximité du chantier naval. Selon plusieurs témoins, elle était présente sur ce parking depuis samedi.  Une avancée de taille dans l'enquête, qui survient au lendemain de la découverte  de la carte Vitale de Charlotte, la fille, retrouvée dans un pantalon à Dirinon, dans le Finistère, cette fois à 300 kilomètres d'Orvault. 


C'est une joggeuse qui passait dans une zone boisée du lieu-dit de Coat Metz qui l'a retrouvée. Il n'y a que le sang de Charlotte, 18 ans, sont on n'a pas retrouvé la trace dans la maison familiale, une nouvelle fois passée au peigne fin mercredi, contrairement à ceux de son frère et de ses parents. Sondé par la gendarmerie cet après-midi, l'étang du Roual n'a livré aucun autre indice. 

Concernant Sébastien Troadec, comme LCI vous le dévoilait le 27 février, l'enquête à montré que son téléphone est le dernier des quatre portables de la famille à s'être éteint, dans la nuit du 16 au 17 février. Aucun n'a été rallumé depuis. Seul celui du fils a été retrouvé, maculé de sang, par la police, dans le pavillon parental. Pour autant, et même si l'examen des comptes des réseaux sociaux du fils ont mis en lumière une personnalité trouble, à ce stade, les enquêteurs se refusent à le considérer comme le suspect n°1, toutes les pistes étant encore envisagées. 

En vidéo

Disparition mystérieuse à Orvault : la piste intrafamiliale privilégiée

En vidéo

Disparus d'Orvault : la voiture du fils retrouvée, les enquêteurs multiplient leurs efforts

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaire Troadec

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter