Affaire Troadec : les recherches continuent dans la ferme de Hubert Caouissin

ENQUETE - Au lendemain de la découverte de fragments de corps humains et des bijoux appartenant aux victimes, les fouilles pour tenter de retrouver d’autres restes ont repris ce jeudi matin à Pont-de-Buis-lès-Quimerch (Finistère), dans la ferme de Hubert Caouissin. Après ses aveux en garde à vue, le beau-frère de Pascal Troadec est le principal suspect.

Comme mercredi, la ferme de Hubert Caouissin à Pont-de-Buis-lès-Quimerch, dans le Finistère, est l’objet d’intenses recherches ce jeudi. Une trentaine de policiers et un médecin légiste sont sur place depuis 8h15, sous une pluie battante et un épais brouillard. 


Leur objectif : retrouver de nouveaux restes humains, après la découverte mercredi de fragments de corps humains appartenant aux membres de la famille Troadec.

Coopération

Mercredi, Hubert Caouissin, le beau-frère de Pascal Troadec, a affiché "une attitude de coopération avec les magistrats instructeurs et les enquêteurs", souligne le procureur de Nantes, Pierre Sennès. Lors de sa garde à vue, Hubert Caouissin a reconnu avoir tué les parents et les deux enfants Troadec, puis les avoir démembrés avant de brûler certains morceaux de corps, et d'enterrer les autres dans sa ferme.

Un conflit familial vieux d'une dizaine d'années - une affaire de pièces d'or mal partagées lors d'une succession, dont on ne connait ni le montant ni l'existence réelle - est à l'origine de ce drame. Dans une interview accordée au Parisien parue ce jeudi, la mère de Pascal et Lydie Troadec a expliqué que "cette affaire terrifiante trouve son origine dans un trésor composé de lingots et de pièces d'or que mon mari avait caché dans le garage de notre maison".

En vidéo

Affaire Orvault : retour sur le scénario de meurtres d'une extrême violence

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaire Troadec

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter