Dobrynya, le chiot offert par la Russie pour remplacer Diesel, la chienne morte à Saint-Denis

Dobrynya, le chiot offert par la Russie pour remplacer Diesel, la chienne morte à Saint-Denis

FAITS DIVERS
DirectLCI
SOLIDARITÉ - En compensation de la mort de la chienne Diesel, tuée lors de l'assaut de Saint-Denis le 18 novembre, la Russie a décidé d'offrir à la France un chiot berger allemand.

Diesel, la chienne du Raid tuée dans l' assaut de Saint-Denis ce mercredi , va être remplacée. Ce vendredi 20 novembre, la Russie a annoncé qu'elle enverrait un chiot berger allemand à Paris en signe de solidarité. Dans une lettre envoyée au ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, son homologue russe Vladimir Kolokoltsev propose d'offrir à la France un chiot nommé Dobrynya. Un nom scrupuleusement sélectionné : dans le folklore russe, Dobrynya Nikitch est un chevalier médiéval tueur de dragons, élevé au rang de héros grâce à sa force, sa bonté et son courage.

Désireux de témoigner de sa solidarité, le ministère de l'Intérieur russe est allé jusqu'à publier ce vendredi la lettre sur les réseaux sociaux : "En signe de solidarité avec le peuple et la police française", pour "remplacer la chienne de la police Diesel, tuée lors d'une opération spéciale pour neutraliser les terroristes." Des photographies et une vidéo du jeune chien ont également été publiées. Le chiot a par ailleurs fait une apparition à la télévision d'Etat russe ce samedi.

EN SAVOIR + >> EN DIRECT - Le suivi des événements

Un cadeau aux allures de déjà-vu

Agé de deux mois, le chien serait actuellement dressé dans un centre pour chiens policiers dans la région de Moscou selon la chaîne de télévision Channel One. Avant son envoi en France, l'animal devra passer plusieurs visites vétérinaires avant d'être placé en quarantaine. Aucune date quant à son transfert en France n'a encore été communiquée. 

Cette attention russe fait toutefois écho au geste de Bernard Cazeneuve en mars dernier. Peu après les attentats du Bardo à Tunis, les internautes ainsi que le président tunisien Béji Caïd Essebsi s'étaient émus de la mort d'Akhil, ce chien policier criblé de balles lors de l'assaut au musée tunisien. Le ministre de l'Intérieur s'était alors engagé à remplacer l'animal. Le chien, actuellement en formation en France, devrait être envoyé en Tunisie en décembre prochain.

EN SAVOIR +
>>
Le patron du Raid raconte l'assaut de Saint-Denis ce mercredi
>>
PHOTOS - Attentats de Paris : ce qu'il faut retenir de l'assaut de Saint-Denis

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter