Dordogne : un jeune boulanger retrouvé mort près d'un étang

Dordogne : un jeune boulanger retrouvé mort près d'un étang

ENQUÊTE - Samedi, le corps ensanglanté d’un jeune homme de 24 ans a été découvert sur un terrain vague en rase campagne, à Vélines (Dordogne). L'enquête s'oriente vers la piste criminelle.

C’est en rase campagne, à la sortie de Vélines (Dordogne), que le corps d’un jeune homme a été découvert par des promeneurs samedi, vers 16 heures. Durant tout le week-end, les gendarmes de la section de recherches et les techniciens en identification criminelle de Bordeaux ont travaillé sur ce terrain vague situé à proximité d'un étang pour faire parler d'éventuels indices. Car c'est la thèse criminelle qui tend à se dessiner. 

La victime identifiée

 La victime a été identifiée indique Sud Ouest comme étant un boulanger de 24 ans qui habitait à Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt. Non loin du corps, sur un terrain vague, les gendarmes ont découvert un véhicule volé "maculé de sang", explique à LCI une source proche du dossier. Les investigations devront dire s’il s’agit du sang de la victime. 

D'après le quotidien régional, l'endroit situé près d'un vieux baraquement et d'un mobil-home à l’abandon était squatté de temps en temps, notamment par des personnes de passage ou des SDF. L'enquête ouverte a été confiée à la brigade de gendarmerie de Bergerac. L'autopsie du corps a été pratiquée dimanche à l'institut médico-légal de Bordeaux. 

A l'occasion d'une conférence de presse donnée ce lundi en fin d'après-midi, la procureure de la République de Bergerac, Frédérique Dubost, a fait savoir que le décès de la victime était consécutif à "plusieurs plaies transfixiantes sur des organes vitaux". Elle n'a pas indiqué si les blessures mortelles étaient dues ou non à des coups de couteau. Elle n'a pas non plus donné de précisions quant à la date de la mort, indiquant uniquement que la victime "ne venait pas juste de décéder quand on l'a trouvée". 

Les investigations, confiées dans un premier temps au Groupement de gendarmerie de Dordogne et à la section de recherches de Bordeaux, devraient "dans les jours qui viennent" être menées par la direction du pôle criminel de Périgueux "avec ouverture d'une information judiciaire.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : le pass sanitaire en vigueur dans les stations de ski françaises à partir de ce samedi

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Norvège : une fête d'entreprise vire au probable foyer du variant Omicron, la moitié des convives infectés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.