Drame familial : un père soupçonné d’avoir tenté de se suicider avec sa fille de 5 ans en incendiant sa voiture

FAITS DIVERS

DEUX-SEVRES – Un homme âgé de 34 ans et sa fillette âgée de 5 ans ont été grièvement brûlés lundi dans l’incendie de la voiture où ils se trouvaient à Sainte-Eanne, dans les Deux-Sèvres. L'homme est soupçonné d’avoir ainsi voulu tuer sa fille tout en mettant fin à ses jours. Il n'aurait pas supporté la séparation d'avec sa compagne, mère de la petite fille.

Elle les a secourus et est encore sous le choc 24 heures plus tard. Lundi, vers 16h30, une habitante de Salles, dans les Deux-Sèvres, et son mari ont entendu frapper à la porte de leur maison. "Quand j’ai ouvert, j’ai vu ce monsieur accompagné d’une petite fille. Ils étaient grièvement brûlés mais ils arrivaient encore à parler, raconte-t-elle ce mardi à LCI. Il m’a dit que sa voiture avait explosé. J’ai en effet aperçu le véhicule en feu au bout de notre champ, à 500 mètres de la maison (ndlr : l'endroit précis où se trouvait l'épave, situé sur la commune de Sainte-Eanne, est isolé et n'est pas carrossable). Le monsieur et la petite venaient donc de traverser le champ pour venir chez nous. Avec mon époux, nous avons tout de suite appelé les secours qui sont venus les chercher".

En urgence absolue, les deux victimes, un père de famille âgé de 34 ans et sa fillette de 5 ans, ont été évacuées vers le service des grands brûlés du CHU de Nantes. "L’état de santé de la fillette est plus préoccupant que celui de son père", précise une source proche du dossier à LCI ce mardi. 

Une bouteille de gaz dans la voiture

Ce mardi matin, une enquête criminelle a été ouverte pour "tentative d'homicide volontaire avec préméditation". Le père de famille est en effet en fait soupçonné d'avoir cherché à tuer sa fille tout en se suicidant.  "Une bouteille de gaz a été retrouvée à l'intérieur de la voiture", nous indique  une source proche du dossier.

Selon les premières investigations, le père de famille n’aurait pas supporté la séparation d’avec sa compagne, mère de la fillette. Lundi, vers 16h30, cette femme, âgée de 36 ans et domiciliée à Pathernay (Deux-Sèvres), avait signalé aux forces de l’ordre la disparition de sa fille. Son père, qui en avait la garde pendant le week-end, ne l'avait en effet pas ramenée. "Au départ, nous étions sur une disparition inquiétante, puis sur une découverte de personnes blessées avec recherches des causes des blessures. Maintenant, au regard des éléments qui nous ont été apportés ce mardi matin, nous avons donc basculé sur une tentative d’assassinat", indique une source judiciaire.  

Mardi après-midi, les investigations se poursuivaient.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter