Drôme : la sage-femme est en retard, elle accouche dans la piscine

Drôme : la sage-femme est en retard, elle accouche dans la piscine
FAITS DIVERS

CARNET ROSE – Une jeune femme de 34 ans a accouché dans la piscine le 5 juillet dernier, à son domicile dans la Drôme. Elle avait prévu d’accoucher chez elle mais la sage-femme était en retard et elle s’est mise dans la piscine pour soulager ses contractions.

Elle est née dans l’eau. Une petite fille, Joy, a été mise au monde le 5 juillet dernier dans la piscine du domicile de ses parents, à Marches, dans la Drôme. La mère, Cindy, a été prise de court par ses contractions, et la sage-femme n’était toujours pas arrivée. "On avait tout organisé pour un accouchement à domicile. Équipement médical, alèse sur le canapé, etc. On avait pensé à tout, sauf à ça !" plaisante-t-elle. 

"Ce matin-là, j’ai eu des contractions régulières, j’ai prévenu ma sage-femme et mon accompagnatrice à l’accouchement. Mais je leur ai dit qu’elles avaient le temps", détaille cette mère de deux autres petits garçons au Dauphiné Libéré ce dimanche. En attendant leur venue, Cindy a géré ses contractions dans la piscine. "C’est beaucoup plus supportable", assure-t-elle.

"La sage-femme n’était pas encore arrivée !"

Mais quand elle a eu besoin de pousser, elle était encore dans l’eau et ne pouvait plus en sortir. "Et surtout, la sage-femme n’était pas encore arrivée !", lâche son conjoint, Arnaud. Habitant à quelques mètres du domicile du couple, la sage-femme est finalement arrivée à temps pour cueillir le nouveau-né, qui se porte très bien.

Le stress passé, Cindy recommande aujourd’hui aux femmes d’accoucher à domicile :  "Je recommande à toutes les femmes de vivre cette expérience chez elles, loin du stress que j’ai vécu dans les salles aseptisées des établissements médicaux. Si c’était à refaire, je le referais à la maison et… dans la piscine !"

A LIRE AUSSI
>> Des CRS aident une femme à accoucher sur le bord de l'autoroute
>> Les bénéfices de l'accouchement dans l'eau remis en cause  

Lire et commenter