Écoles, piscines, transports : ce qui est impacté par l’état d’urgence

Écoles, piscines, transports : ce qui est impacté par l’état d’urgence

DirectLCI
CONSÉQUENCES - L'état d'urgence a été décrété par le Président de la République sur tout le territoire français suite aux attaques terroristes meurtrières de la nuit dernière à Paris. Métro, services publics, loisirs... voici la liste des lieux et des services impactés.

La déclaration de l'état d'urgence, décidée par le président François Hollande s'applique depuis samedi 00 h 00 "sur le territoire métropolitain et en Corse", d'après le décret daté de samedi. Un second décret comporte des dispositions spécifiques applicables "à l'ensemble des communes d'Ile-de-France" comme la possibilité d'assigner à résidence toute personne "dont l'activité s'avère dangereuse pour la sécurité et l'ordre public", d'ordonner la fermeture provisoire de salles de spectacle ou encore la confiscation de certaines catégories d'armes.

Piscines, écoles et marchés fermés
En Île-de-France, les établissements scolaires et universitaires sont fermés samedi et les voyages scolaires tous annulés. L'ensemble des compétitions sportives prévues samedi et dimanche ont été suspendues, a annoncé le secrétariat aux sports. Les manifestations sur la voie publique à Paris et dans la petite couronne (Val-de-Marne, Seine-Saint-Denis et Hauts-de-Seine) sont interdites jusqu'à jeudi. Le ministère de la Culture a de son côté annoncé que les musées et salles de spectacle seraient fermés samedi en Ile-de-France. Tous les équipements de la Ville de Paris, bibliothèques, piscines, gymnases, marchés alimentaires sont fermés, affirme la préfecture de Paris. Le grand magasin parisien Le Printemps restera également fermé ce samedi.

EN SAVOIR + >> Suivez notre direct sur les événements

Stations de métro fermées mais trafic normal à la SNCF
Côté transports, les stations de métro République, Temple, Parmentier, Jacques Bonsergent, Oberkampf, Filles du Calvaire Strasbourg-Saint-Denis, Goncourt, Arts et Métiers, Saint-Sébastien Froissart, Saint-Ambroise sont fermées jusqu'à nouvel ordre. Le trafic est normal sur les autres lignes de métro. Côté SNCF, le trafic est normal dans l'Hexagone et aucune gare n'était fermée samedi matin, a indiqué un porte-parole de la SNCF. Idem pour le Thalys et l'Eurostar. La compagnie ferroviaire Thalys, dont un train avait été visé en août par un tireur, a précisé que les trains circulaient "normalement" samedi, et que "les mesures de sécurité dans les gares sont renforcées à Paris et sur les quais à Bruxelles". Par ailleurs, les voyageurs qui souhaitent annuler ou déplacer leur voyage peuvent le faire sans frais auprès des deux compagnies.

Disneyland Paris fermé
Le parc d'attractions, situé à Marne-La Vallée, à l'est de Paris, n'ouvrira pas ses portes "compte tenu de la gravité des événements survenus en France et par solidarité avec le gouvernement français et les victimes de ces odieuses attaques". Interrogée par l'AFP, une porte-parole de Disneyland Paris n'a pas pu préciser si le parc rouvrirait ses portes dimanche.

Air France maintien ses vols
Aéroports de Paris (ADP) a également fait état d'un trafic "normal", "conforme" à ce qui était prévu, malgré des délais d'attente supplémentaires à prévoir en raison du renforcement des mesures de sûreté. Seul un vol American Airlines, en provenance des Etats-Unis, a été annulé, pour une "raison inconnue". Les aéroports parisiens n'ont pas été fermés à la suite de ces attentats. Air France a indiqué que "l'ensemble de ses vols de/vers la France à venir est maintenu", mais que "des retards au départ et à l'arrivée sont à prévoir suite aux renforcements des contrôles aux frontières par les autorités". "Il est demandé aux passagers d'anticiper leur arrivée à l'aéroport et d'être en possession une pièce d'identité valide".

EN SAVOIR +
>> Paris : le groupe Etat islamique revendique les attentats >> VIDEOS - Paris : les vidéos amateurs des attentats
>> EN DIRECT - Attentats à Paris : 128 morts, "urgence absolue" pour 99 blessés
>> "Ils voulaient tuer tout le monde" : le témoignage d'un spectateur du Bataclan
>> Ce qu'on sait pour le moment


Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter